Lors de sa visite de travail en Mauritanie jeudi dernier, Macky Sall en a profité pour revêtir le manteau de secrétaire général de l’Alliance pour la République pour lancer des vertes et pas mûres à l’opposition sénégalaise

« Souma wayé wathiathia rek opposition daw kham ni day méti»(il suffit que je chante Wathiatia rek pour que l’opposition détale, sachant que ça va être difficile pour eux). J’ai vraiment hâte de remonter sur le ring », a déclaré en Mauritanie Macky Sall devant ses partisans de l’Alliance pour la République (APR). Ceci est belle boutade politicienne, alors qu’au Sénégal, l’Initiative pour des élections démocratiques au Sénégal qui est une coalition de partis de l’opposition avait marché vendredi.

L’itinéraire de cette marche Initiatives pour des élections démocratiques du 09 février 2018 était ainsi ficelé avec le départ à l’avenue Bourguiba angle rue 10 à 15 heures, suivi d’un Grand rassemblement au cinéma Lux, en face du Lycée Kennedy pour enfin finir avec un podium au boulevard Général de Gaule angle Rue 25.

Avec cette déclaration « mauritanienne », Macky Sall en bon leader de l’APR est prêt engager la campagne électorale et attend ses challengers de pied ferme puisque l’élection présidentielle est fixée au dimanche 24 février 2019.

Rappelons qu’avec 1 909 244 de voix soit 65,80 % de l’électorat, Macky Sall avait été élu Président de la République du Sénégal devant Abdoulaye WADE 992 556 soit 34,20 % pour 2 901 800 suffrages valablement exprimés. C’était en substance la décision du Conseil constitutionnel en date du 6 mars 2012 proclamant les résultats du 1er tour du scrutin de l’élection du Président de la République.

Leral.net