GALSEN221 – Matar Diop, le Haut conseiller des collectivités territoriales, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère au moment de se prononcer sur le cas de Karim Wade qui s’est vu refuser son inscription sur les listes électorales. Pour lui, c’est juste « un jeu de gamin et de comédien ».

Estimant que le fils de l’ancien président Abdoulaye est passé de « ministre d’État à prisonnier pour aujourd’hui devenir comédien attitré du landernau politique », Matar Diop, joint au téléphone par nos confrères de Senego, soutient que : « savait pertinemment bien que son inscription allait être rejetée par la direction générale des élections du fait qu’il a été reconnu coupable de vol de deniers publics et qu’il a été libéré provisoirement avec une obligation de payer une amende ».

« A l’instar des 5000 autres sénégalais, il ne pouvait pas prétendre à une participation à la présidentielle de 2019. Maintenant, qu’il se mette à rêver de pouvoir briguer les suffrages des Sénégalais n’engage que lui », conclut celui qui accuse le Pds de se cacher derrière ce rejet pour ne pas présenter de candidat.

Galsen221.com