L’ancien président du groupe parlementaire Liberté – démocratie n’accorde aucun crédit à la mesure d’exclusion prononcée à son encontre par le Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS). Pour Madické NIANG, cette instance ne peut l’exclure de la formation libérale.

«Je ne devais même pas commenter cette mesure parce que déjà des voix à l’intérieur du Comité directeur se sont élevées pour dire que le Comité directeur n’était pas compétent pour se prononcer sur cette question. Mais aussi je les renvoie aux statuts du parti qui règlent cette question de façon minutieuse.

Donc, je ne vais pas m’étendre sur cette question parce que c’est un non-événement. Je continue de dire et de répéter que je suis militant du PDS jusqu’au moment où l’instance régulière désignée par les statuts aura pris une décision contraire», a soutenu Me NIANG, repris par LeQuotidien.

Et Madické NIANG qui refuse de démissionner du PDS, affiche la même défiance face à ceux qui lui demandent de « restituer » son poste de député. «J’avais pris la décision de démissionner aussi bien de mon poste de député que de celui de président du groupe parlementaire.

Mais c’est à la demande de députés, qui ont fait l’intermédiation avec l’accord de certaines personnalités, que j’ai décidé de garder le poste parce que je continue de me considérer comme un militant authentique du PDS. Le jour où il en sera autrement, j’en tirerai toutes les conséquences», a-t-il précisé.

Réuni vendredi 2 novembre dernier, le Comité directeur du PDS a entériné « l’auto-exclusion » de Me Madické NIANG.

WALF