Report des élections locales : « L’opposition ne veut pas tenir jusqu’en février… ce sont des bavardages politiciennes » (Oumar Sarr, PLD)

18

En conférence de presse, cet après-midi du vendredi 26 mars 2021, pour le lancement de leur campagne de vente de carte, le Parti des Libéraux et Démocrate Ànd Suqali s’est prononcé sur le report des élections récemment annoncé en conseil des ministres. Le leader du parti PLD, qui était parmi les acteurs les plus visibles lors du dialogue national, rappelle que lors de ces discussions, l’idée était de demander pour qu’au moins on fasse l’audit du fichier électoral et ensuite une évaluation du processus électoral. Ainsi, informant que l’audit a déjà commencé, Oumar Sarr estime que le processus va prendre un peu de temps.

« Il y aura retour à l’Assemblée nationale pour modifier les textes et en même temps, il y aura ce qu’on appelle une révision du fichier électoral pour en rouvrir les listes pour les inscriptions et les modifications de cette liste » a-t-il précisé.
Ensuite, selon le président du parti PLD Ànd Suqali, après les inscriptions, la loi actuelle dit qu’on doit déposer la liste des candidats 85 jours avant l’élection. Pratiquement trois (3) mois avant les élections. « L’opposition ne veut pas reconnaître les choses étant comme elles sont », dira-t-il en outre. Selon Oumar Sarr enfin, c’est impossible de tenir les élections en 2021. On ne peut pas se quereller sur 1 mois et vouloir faire un dialogue essentiel sur seulement deux mois, vraiment, ça pose problème… Franchement, là, je crois qu’on devrait normalement trouver un accord parce qu’il y a consensus de fait », dira-t-il…