Titre sensationnel de l’Obs: Les réels propos de Maimouna Ndoye Seck “La paternité de cette infrastructure revient au Sénégal et aux Sénégalais”

Il y’a une petite guéguerre politique sur la paternité de l’aéroport. Certains pensent que c’est le président Wade , d’autres parlent du président Sall. Peut on avoir votre opinion là-dessus?

Ma réponse à cette question est d’abord un rappel: il s’agit du principe de continuité de l’Etat, qui a toujours caractérisé l’administration sénégalaise. Déjà, bien avant l’année 2000, l’idée d’un nouvel aéroport a germé dans les projets et programmes du Sénégal. Le président Abdoulaye Wade a eu à poser la première pierre de ce qui deviendra l’Aéroport International Blaise Diagne, mais c’est le président Macky Sall qui l’a matérialisé. Par ailleurs, on retrouve des hommes et femmes dévouées qui sont dans le projet depuis sa conception et qui oeuvrent encore pour sa mise en service dans les meilleures conditions.

La conclusion que je tire naturellement de ces constats, c’est que la paternité de cette infrastructure notre aéroport, revient au Sénégal et aux sénégalais.

Vous me permettrez toutefois de souligner, et tous les sénégalais peuvent le noter avec moi que la grande majorité des projets d’envergure inities avant 2012 et aujourd’hui en cours de livraison ont été conçus et lances au moment où le Président Macky Sall était premier ministre.

Extrait interview de Mme le ministre des transports aériens Maimouna Ndoye Seck paru dans le journal l’Observateur du Mardi 28 Novembre 2017