blank

Présidentielle en Guinée : Cellou Dalein va saisir la cour constitutionnelle et appelle à manifester

blank
Partagez avec vos amis - Tassal xibaar bi

L’Union des Forces Démocratiques de la Guinée et l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie, se sont exprimées via un communiqué suite aux résultats provisoires de l’élection présidentielle publiée par la CENI. Les deux entités appellent à la reprise des manifestations et comptent saisir la cour constitutionnelle. Selon elles, Alpha Condé a fabriqué de faux pv pour remporter cette élection. Voici le contenu du communiqué in-extenso.

La CENI a validé « sans surprises les fraudes massives organisées après le scrutin, notamment lors des centralisations, et a déclaré Alpha Condé vainqueur dès le premier tour avec 59, 43% des suffrages exprimés.

blank

L’UFDG et ses alliés de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD) rejettent catégoriquement ces faux résultats et appelle les populations à se mobiliser pour défendre, par tous les moyens légaux, la vérité des urnes qui donne leur candidat vainqueur avec 53, 84%.

L’UFDG et ses alliés, sans se faire d’illusions, saisiront la Cour Constitutionnelle avec les preuves irréfutables issues des bureaux de vote, c’est-à-dire avant toute manipulation ou fabrication des faux PV, avant et pendant les centralisations.

Ceci dit, l’UFDG et ses alliés ne renonceront pas aux manifestations dans les rues et sur les places publiques pour protester contre ce hold-up électoral en cours et pour exiger le respect des résultats issus des urnes, malgré la répression sauvage qui s’abat sur leurs partisans.

Alpha Condé, après avoir réussi, par la fraude et par la violence, son coup d’état constitutionnel, est en train d’utiliser les mêmes moyens pour imposer au peuple de Guinée un coup d’état électoral.

Pour faire passer son hold-up, il a déclenché, depuis lundi 19 octobre, une vaste campagne d’intimidation et de violences contre les partisans du vrai vainqueur de cette élection.

C’est dans ce cadre que le Président Cellou Dalein Diallo et sa famille sont, depuis mardi 20 octobre, séquestrés à son domicile et privés de tout contact avec l’extérieur. Ses bureaux et le siège du Parti ont été vandalisés par l’Armée, la police et la gendarmerie qui occupent depuis les lieux.

Avec l’appui de l’armée qui a été réquisitionnée à cet effet, une répression aveugle s’abat sans discernement sur ses partisans. Le bilan provisoire de ces exactions inouïes est à l’heure actuelle de 27 morts, près de 200 blessés par balles, des centaines d’arrestations et d’importants dégâts matériels.

L’UFDG et l’ANAD expriment leur solidarité avec les victimes de ces exactions et présentent leurs condoléances à tous ceux qui ont perdu des proches.

L’UFDG et l’ANAD demandent à tous les Guinéens d’être vigilants pour éviter de tomber dans le piège de Alpha Condé qui tente, par tous les moyens, d’ethniciser le conflit pour opposer les communautés de notre pays afin d’en tirer profit comme à son habitude.

En effet, le conflit n’oppose qu’Alpha Condé et son clan d’une part, et d’autre part, les démocrates Guinéens opposés à la fraude électorale et au troisième mandat du tyran.

Il n’y a pas d’alternative à la poursuite de notre lutte. Restons donc mobilisés pour défendre nos droits et la vérité des urnes ».


Partagez avec vos amis - Tassal xibaar bi
blank