Putsch au Mali : Le silence remarqué de l’imam Dicko

Figure de proue de la contestation contre le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta, l’imam Mahmoud Dicko est resté muet depuis hier, en dépit du putsch orchestré par des officiers supérieurs de l’armée malienne.
Un silence remarquable et qui fait débat.

En effet, la question se pose de savoir si le religieux approuve ou non cette prise de pouvoir. A-t-il des rapports avec les putschistes ? Ce matin, un de ses proches a déclaré sur Rfi que l’imam n’a aucun lien avec les militaires.

Reste à savoir s’il entend jouer un rôle déterminant dans la transition.

A souligner que Dicko avait clairement indiqué qu’il n’est candidat à rien. “J’accompagne la jeunesse qui est aujourd’hui une proie facile pour des vendeurs d’illusions. Mais ce n’est pas à l’Imam Dicko de poser des actes. Ce n’est pas vraiment par malice que je le dis. Je suis un Imam et c’est ce que je peux faire le mieux. Et je resterai imam”, a-t-il répondu à la question de savoir s’il voulait être candidat en 2023.