Sénégal

Questekki : Le PS « l’allié désormais chargé des sales besognes », accuse MLD qui doute des 367 milliards exécutés dans le PRES

 Le Président du mouvement Tekki dans sa question économique de la semaine « Questekki » s’est attaqué à la pénurie d’eau que connaissent certains quartiers de la Capitale et même au-delà. Après s’être attaqué au ministre Mansour Faye alors en charge du secteur jusqu’au dernier remaniement, il a taclé le parti socialiste (PS), selon lui « l’allié désormais chargé des sales besognes ».
« On a suivi le travail de Mansour Faye ces dernières années à la tête du ministère de l’hydraulique et surtout la saga de l’appel d’offres de l’exploitation. Pour cacher l’échec de KMS3, la troisième usine d’eau du lac de Guiers et surtout la honte du choix forcé de Suez, le Président Macky Sall a remplacé son beau-frère par le PS, l’allié désormais chargé des sales besognes, commission parlementaire pour couvrir le directeur des domaines, licences de pêche aux chinois, etc. C’est le prix à payer pour garder le HCCT et espérer un honorariat de ce côté », a accusé Mamadou Lamine Diallo.
Les faits sont têtus, a-t-il ajouté, les Sénégalais ont de plus en plus soif en pleine covid-19, après Cap Skirring, Fimela, Koupentoum, c’est le tour des quartiers de Dakar. « Aucune explication à la dégradation de la situation par rapport à la SDE n’est fournie. L’ampleur des dégâts causés par l’incapable Mansour Faye ne saurait tétaniser le PS au point de ne rien dire. Le peuple a soif et l’eau, on ne peut pas s’en passer surtout dans cette pandémie qui pousse à la hausse la demande d’eau propre. La prédation dans l’eau potable n’est pas chose aisée. Ce que vient de découvrir BBY », renseigne toujours le député.    
Tableau des opérations financières du Fonds Covid19
Alors qu’il demandait il y a moins que deux semaines, la publication régulière de l’état des ressources et dépenses du Fonds « Force Covid19 », le député a remis ça. Il a même émis un doute sur le niveau d’exécution (base paiement) du Programme de résilience économique et sociale (Pres) d’un montant de 332,13milliards de F CFA tel qu’annoncé par le ministre des Finances.
 « (…) cette guerre contre le coronavirus exige de la transparence. Sinon il va être difficile au peuple de soutenir des efforts de confinement et d’adoption des gestes barrières dans la durée. Hélas le régime FayeSall a failli et a décidé de s’accommoder du virus et d’abandonner à son sort le peuple et son personnel médical. Le Fonds Force Covid19 aurait dû être supervisé par un comité de pilotage qui en même temps assurerait la veille économique en ces périodes d’incertitudes, surtout qu’il a reçu des cotisations de citoyens pour plus de vingt milliards. Macky Sall a rejeté violemment nos propositions comme à son habitude et pour bien marquer le coup, créé un comité de suivi. Nul ne sait à quelle hauteur ce fonds est alimenté. Qu’est ce qu’on a fait des tirages au FMI, des ressources fournies par la Banque Mondiale, les bons covid et la cotisation des citoyens dont la totalité dépasse les 367 milliards prétendument dépensés par Macky Sall ? Encore une fois, un point hebdomadaire sur le tableau des opérations financières de Force Covid est une nécessité démocratique », a indiqué Mamadou Lamine Diallo.
 
 
 


www.dakaractu.com
Ibrahima Fall
Je suis éditeur et caméraman pour le compte de Galsen221 depuis 2019. Je suis un homme de terrain et passionné. J'ai l'Afrique dans le sang et ne vit que pour elle. La terre mère. Contact: [email protected]

    Comments are closed.