Réveillon du 31 décembre : Voici les mises en garde du préfet de Daka, il sort le baton et met en garde les dakarois

736

Le préfet de Dakar a, manifestement, tenu à rappeler les consignes déroulées dans le cadre de la gestion de la pandémie à coronavirus pour contraindre la propagation du virus dans la capitale sénégalaise et dans ses environs. Ceci, pour parer à toute velléité de célébration publique du nouvel an.

« Récemment monsieur le ministre de l’intérieur a pris de fortes mesures tendant à endiguer la propagation de cette maladie, elles ont trait à l’interdiction des rassemblements. Par rapport à cela je vais lancer un appel à tous les sénégalais, particulièrement les populations de Dakar pour que ce que nous connaissions avant lors de la soirée du réveillon ne puisse pas être de mise, en tout cas pour cette année-ci. Les dispositions ont été prises pour véritablement qu’il n’y ait pas de rassemblements au niveau de ces emplacements comme la place de l’indépendance, la place de l’obélisque, la place de la porte du millénaire et toutes ces places qui étaient devenues lieux de convergence des populations », a expliqué l’autorité jointe par Dakaractu.

Mr Samb a notamment appelé les citoyens à rester chez eux. « J’espère que la raison va prévaloir comme l’a dit monsieur le président de la République avant hier, lors de l’inauguration du service de médecine des maladies infectieuses et tropicales. Les sénégalais doivent rester chez et ne se rassembler que lorsqu’il s’agit d’événements extrêmement nécessaires et utiles, dans le respect des gestes barrières », a confié Alioune Badara Samb.

Il a, à cet effet, lancé un appel à l’endroit des dakarois pour qu’ils se conforment au respect des interdictions de rassemblement. « Des dispositions seront prises en relation avec les forces de défense et de sécurité, particulièrement, la police et la gendarmerie pour un contrôle du respect des dispositions prises », a-t-il dit.

Concernant les débits de boisson, notamment les restaurants, le préfet a aussi indiqué les mesures fortes dégagées également pour limiter et restreindre la contamination de la maladie dans les espaces de détente et autres lieux de distraction.

« Monsieur le gouverneur de la région de Dakar a pris une mesure forte tendant à suspendre toutes les autorisations exceptionnelles liées d’une part à la prorogation des heures d’ouverture, mais également à l’usage de la musique dans les dancings. Ces restrictions sont toujours de mise et aucune dérogation particulière n’a été prise. Ce qui a été pris en ce sens, c’est que les restaurants peuvent continuer à fonctionner jusqu’à minuit comme ces derniers jours, bien sûr, en respectant les gestes barrières », fait-il savoir en invitant les gérants à plus de compréhension dans ces lieux.

« Maintenant, concernant les animations que nous connaissons dans les lieux ouverts comme dans les hôtels, elles sont tolérées à condition qu’elles ne se transforment pas en dancing. Vraiment là, je voudrais être clair là dessus. On a connu cela lors de la fête du 24 décembre, il ne faudrait pas qu’on puisse avoir des animations qui se transforment en dancing surtout dans ces hôtels. Aucune dérogation particulière n’a été donnée relativement aux horaires ou bien à l’ouverture des dancings », a rappelé Alioune Badara Samb.

Sur les sanctions, le préfet a renseigné que plus d’une demi-douzaine, 7 à 8 débits de boissons ont vu leurs licences retirées pour avoir dérogé aux directives sécuritaires et il en sera de même pour tous les débits de boissons qui ne se conformeront pas aux mesures édictées. « Tous ces jours-là, les forces de défense et de sécurité seront sur le terrain relativement au respect des horaires et à l’ouverture des dancings mais on n’empêche personne de travailler, les débits de boissons peuvent continuer leurs activités dans le respect des horaires mais aussi des gestes barrières », avisera l’autorité