Scandale des “deux milliards de billets noirs” – Le film de l’arrestation de la bande de faussaires à Gibraltrar, le chauffeur du gang a été finalement libéré

334

Une bande de faussaires de billets de banque a été appréhendé, vendredi dernier à Gibraltar à un jet de pierre du supermarché “Auchan”, suite à une opération mené de mains de maître par le commissariat de police de la Médina.
Comme l’a annoncé en exclusivité la rédaction de dakarposte, une quantité importante de billets noirs a été saisie durant cette opération. En effet, pas moins de deux milliards de nos pauvres francs dévalués en billets noirs sont actuellement sous scellés.
Révélations exclusives!

Sur la base d’informations précises fournies par un dénonciateur anonyme, la police, précisément le commissariat de la Médina, a procédé, vendredi, à l’arrestation de huit individus pour leurs implications dans une affaire de falsification de billets de banque et leur mise en circulation.

Informés, les perspicaces limiers ont alors dressé une souricière aux alentours d’une maison indiquée au quartier Gibraltrar, à quelques encablures de l’alimentation “AUCHAN”.

Ceux qui sont à l’intérieur de la maison ne pouvaient pas , du tout alors, imaginer que leurs moindres faits et gestes sont surveillés comme de l’huile sur le feu par les éléments du commissariat de la MÉDINA.

L’indicateur, au parfum de la transaction, leur soufflera que le début des opérations a été calé pour le vendredi dernier. “Les billets noirs, qui se trouvaient en fait à Mbao ont été acheminés discrètement à Gibraltar” fera savoir la source policière.
L’emplacement exact de la niche indiqué, le reste sera alors un jeu d’enfant pour les limiers. Une descente inopinée mais musclée aura lieu. C’est ainsi que du beau monde sera, en un tour de main, pris en flagrant délit. Les images (postées) parlent d’elles-mêmes. Les billets noirs, trouvés dans la niche sise à Gibraltar étaient “sur le point d’être convoyés à Touba pour lavage”.

Arrêtés la main dans le sac, les faussaires ont alors proposé beaucoup de sous aux policiers pour les soudoyer. Niet catégorique des éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de la Médina. D’ailleurs, la seule dame figurant dans le groupe de faussaires dira: “laissez-les, on sera bientôt libre comme le vent”

D’ailleurs, contrairement à ce qui a été écrit quelque part une seule dame commerçante de son état est tombée dans la nasse des policiers. Et, il s’agit-comme nous l’écrivions- de Sokhna Faty Seck. Cette dernière, dont la maman est “Mbacké-Mbacké” est une célèbre commerçante. La dame Seck est connue à Dubaï où elle séjournait souvent.

Les investigations et recherches de dakarposte ont permis de savoir l’ identité de l’intégralité des personnes mêlées dans cette rocambolesque affaire de faux billets.
Il s’agit, en effet, Modou NDIAYE, Modou Mamour Diop,Serigne Saliou Mbacke (petit fils du vénéré Serigne Cheikh Mbacké Gaïndé Fatma) ,Sokhena Faty Seck ,Ibrahima Diakhaté, Modou Diop et enfin le cerveau Modou Toure. Qui, selon nos informations est coutumier des faits.

La police a également saisi un important arsenal destiné à la confection de faux billets.

Tout le matériel (dont une bouteille de mercure) a été mis sous scellé.

Aux dernières nouvelles, le chauffeur M. Diop a été finalement relaxé. La cause? Ce sont les mis en cause, déférés au parquet, qui l’ont déchargé.

Inutile de dire que cette bande de faussaires va durer dans les ténèbres, allusion faite à l’univers abscons de la citadelle de Rebeuss.

Affaire à suivre…