Accusations contre Ousmane Sonko : La 2e masseuse qui épaulait Adji Sarr passe aux aveux

9507

Après Adji Sarr, puis la propriétaire du salon de massage « Sweat beauty » et avant peut-être Ousmane Sonko (si son immunité parlementaire est levée), les enquêteurs de la Section des recherches ont entendu la deuxième masseuse présente le jour où le présumé viol sur Adji Sarr aurait eu lieu.

Face aux enquêteurs, la masseuse Mama Ba a déclaré qu’à un moment, elle est sortie de la pièce laissant seuls Ousmane Sonko et Adji Sarr, mais qu’elle n’a rien entendu qui pourrait expliquer qu’une personne se faisait violer à coté. Elle ajoute qu’elle n’a pas entendu de cri ni d’appel au secours d’Adji Sarr, rapporte le journal L’Obs. Elle précise cependant que concernant le viol présumé de Adji Sarr par Sonko, elle n’en sait rien.

Selon le journal, la masseuse n’a pas été la seule à être auditionnée par les enquêteurs. En effet, le mari de la propriétaire du salon de massage, lui aussi, a été interrogé. Comme Mama Ba, il a affirmé qu’il était à coté de la pièce où Sonko se faisait masser, mais il n’a rien entendu.