Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sénégal

AUJOURD’HUI : 5 avril 1991, rappel à Dieu de Serigne Chouhaybou Mbacké

Même s’il n’a pas succédé à son père au califat, Serigne Chouhaybou Mbacké n’en demeure pas moins une personnalité de premier plan pour la communauté mouride. Il dédiera toute sa vie à l’islam et au mouridisme dont il fut un grand défendeur. Né en 1916, cette figure emblématique de la communauté mouride rendra l’âme le 5 avril 1991 à Touba.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Serigne Chouhaybou Mbacké est né au moment où son père, Cheikh Ahmadou Mbacké, était en résidence surveillée à Diourbel depuis 1912. Il fera ses humanités auprès de son père d’abord qui l’initie à l’apprentissage du Coran avant de le confier à son oncle Serigne Hamzatou Diakhaté. Serigne Chouhaybou séjournera chez son oncle en même temps que ses autres frères Serigne Abdoul Ahad, Serigne Abdou Samad, et Serigne Saliou. C’est ainsi qu’il aura une maîtrise enviable du Coran au bout de 3 ans d’études et des questions relatives au « fiqq », jurisprudence islamique. En sus de cela, il écrira un manuscrit du Coran de ses propres mains alors qu’il n’avait pas encore fini sa formation.

Après le rappel à Dieu de son père, Serigne Chouhaybou reviendra à Touba sur la demande du Khalife Serigne Moustapha Mbacké. Mais entretemps, il aura séjourné chez Serigne Makhtar Dieng de Gouyar Dieng pour maitriser d’autres branches des sciences islamiques. Ses qualités humaines et son savoir approfondi feront de lui l’un des fils de Sergine Touba les plus savants.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Grand écrivain, Serigne Chouhaybou était aussi un chercheur connu de tous pour sa pertinence. Il laisse à la postérité une œuvre de grande envergure intitulée « Qurratul Ayni ». En effet, son attachement à la terre sainte de Touba fera qu’il ne quittera pas la ville pendant les 30 dernières années de sa vie. Il est rappelé à Dieu le 5 avril 1991 à Touba.

Ababacar Gaye

Advertisement. Scroll to continue reading.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement