« Ce que je n’accepterai pas », Macky Sall répond aux exigences de Ousmane Sonko et du M2D

2410

Pour consolider la paix au Sénégal après les manifestations, les autorités religieuses ont demandé aux membres de l’opposition de cesser leurs activités. Une demande acceptée par le Mouvement pour la défense de la démocratie M2D et également par le leader de l’opposition Ousmane Sonko. Cependant, ces derniers exigent de la part du pouvoir certains points, dont la libération des personnes arrêtées en marge de l’affaire Sonko – Adji Sarr.

Si Macky Sall est bien d’accord pour un retour au calme, il ne semble pas prêt à accéder à toutes les requêtes des membres de l’opposition, comme le rapporte le journal Les Echos. «En tant que chef de l’État, je ne peux pas accepter qu’on m’exige quelque chose. Nous sommes dans un pays de dialogue. On peut discuter et trouver des pistes de solutions. Mais, l’État doit rester fort. On ne doit pas affaiblir les Institutions», a lancé Macky Sall, lors de sa rencontre avec la société civile.