Les «Gilets jaunes» au Sénégal. En effet, il s’agit d’une tribune pour tout sénégalais qui  désire se prononcer, donner sa vision sur le mode de gouvernance du pays par Macky Sall et son régime. Au cours du lancement de cette opération, Bougane Gueye, leader du mouvement «Gueum SaBopp» n’a pas mis de gans pour répondre à Macky Sall.

Ce dernier, après que le Conseil Constitutionnel ait recalé des candidats à la présidentielle du 24 février prochain, a pris le soin de se moquer d’eux. A ce propos, le leader de Gueum Sa Bopp rappelle les règles du jeu au Chef de l’Etat. «Macky Sall dit que les recalés doivent rester sur le banc de touche. Il n’a jamais pratiqué le football. Il ignore que c’est le banc qui fait toujours la différence. Le banc a plus de lecture du jeu», a déclaré Bougane Gueye dans la foulée.

Et d’ajouter : «Il faut barrer la route à cette équipe dangereuse de Macky Sall». Dopé par la foule, le leader de Gueum Sa Bopp a invité les Sénégalais à «rompre» l’injustice que, selon lui, Macky Sall «impose» aux Sénégalais. «Le combat que nous menons n’est pas pour l’intérêt des leaders, mais celui des Sénégalais”. Aux yeux de Bougane, Macky Sall et son gouvernement sont dans la logique de tripoter les résultats des élections du 24 février prochain. C’est dans ce sens qu’il lance un appel aux forces de l’ordre. «A vous, forces de l’ordre, Macky Sall veut brûler le pays et nous allons faire face.Soyez aux côtés des populations», a lancé le leader de Gueum Sa Bopp qui promet d’envahir tous les jours la place de la Nation pour faire reculer Macky Sall de ses tentatives pour avoir un second mandat. « Réélire Macky Sall serait suicidaire», a conclut Bougane Gueye, président du mouvement Gueum Sa Bopp.

Cette initiative du mouvement Gueum Sa Bopp sera une tribune publique pour les sénégalais afin de pointer du doigt la situation politico-judiciaire du pays à la veille de la présidentielle du 24 février.

GALSEN221 TV