Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sénégal

Idir, l’un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle, est mort

En janvier 2018, il était revenu chanter à Alger pour le nouvel an berbère après une absence de 38 ans.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le chanteur Idir, qui fut l’un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle à travers le monde, est mort samedi à l’âge de 70 ans, a annoncé sa famille sur les réseaux sociaux.

«Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre père (à tous), Idir, le samedi 2 mai à 21h30. Repose en paix papa», indique un message publié sur la page Facebook officielle du chanteur, installé en France. La famille, contactée par l’AFP, n’a pas souhaité s’exprimer.

Advertisement. Scroll to continue reading.

«J’ai appris avec une immense tristesse la nouvelle du décès» d’Idir, «une icône de l’art algérien», a salué dans un tweet le président algérien Abdelmadjid Tebboune. «Avec sa disparition, l’Algérie perd un de ses monuments».

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir était né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, près de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie. Alors qu’il se destinait à être géologue, un passage en 1973 sur Radio Alger change le cours de sa vie: il remplace au pied levé la chanteuse Nouara et sa chanson en langue berbère Vava Inouva fait le tour du monde à son insu pendant qu’il fait son service militaire.

Advertisement. Scroll to continue reading.

«Je suis arrivé au moment où il fallait, avec les chansons qu’il fallait», racontait en 2013 à l’AFP Idir, imprégné dès son enfance par les chants qui rythmaient tous les moments de la vie quotidienne.

Il rejoint Paris en 1975 pour produire son premier album, également intitulé Vava Inouva. Il disparaît de la scène pendant dix ans de 1981 à 1991, mais sa carrière est ensuite relancée. En 1999, il publie l’album «Identités», sur lequel il chante avec Manu Chao, Dan Ar Braz, Maxime Le Forestier, Gnawa Diffusion, Zebda, Gilles Servat, Geoffrey Oryema et l’Orchestre national de Barbès.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En 2007, il avait publié l’album «La France des couleurs», en pleine campagne pour l’élection présidentielle française marquée par des débats sur l’immigration et l’identité.

L’article Idir, l’un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle, est mort est apparu en premier sur Snap221.info.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Vous pourriez aimer aussi

Buzz

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de...

Buzz

De retour au Sénégal depuis quelques jours, Diary Sow sort enfin de son mutisme. La jeune femme s’est exprimée sur Instagram via sa page...

Sénégal

« Trop de légèreté et de zones d’ombre dans ce projet de Akon City ! Le comble c’est que personne ne cherche à comprendre...

Buzz

Il y a de belles femmes dans chaque pays d’Afrique. Elles sont très belles, charmantes, magnifiques, grandes et classiques. Il y a toutes sortes...

Advertisement