«Mercredis noirs» et «vendredis rouges» : La grande offensive pour libérer Khalifa !

La grande offensive est lancée. Rien que pour la libération de Khalifa Sall, maire de Dakar. En ce sens, les femmes du département de Dakar, acquises à sa cause ont initié des «mercredis noirs» et des «vendredis rouges». A cela s’ajoutent des récitals de sourates «tabatiyada et alamtara kaifa».

Par cette méthode d’occuper le terrain histoire de se faire entendre, ces femmes disent être déterminées à mener le combat jusqu’à la libération effective de leur responsable politique. Un véritable djihad ! Sauf qu’ici, il ne s’agit pas d’une lutte armée, mais plutôt spirituelle.

«Mercredi noirs et vendredis rouges»

L’heure est à l’action. Les alliés de Khalifa Sall, en tête de peloton Bamba Fall, Aminata Diallo et Madiop Diop, maire de Grand-Yoff, changent de fusil d’épaule pour la libération de Khalifa Sall.

Ils ont initié des mercredis noirs et des vendredis rouges. Il s’est agi pour eux selon le maire de la Médinan Bamba Fall, de mettre à terme aux mobilisations de salon.

Les vendredis rouges, c’est une initiative des amis, alliés, partisans et militants de Khalifa Sall, mis sur pied pour sortir le maire de Dakar de prison.

Il s’agit de se mobiliser massivement chaque vendredi à la mairie de la Médina.

« Il est temps que notre manière de lutter soit changée, il est temps que ces gens comprennent que notre patience, notre patriotisme n’ont que trop duré. Je vous informe que les grandes mobilisations de salon vont prendre fin, dès la fin de ce mois », a indiqué le maire de la Médina.

«Nous connaissons comment se battre avec un régime comme celui-ci, nous avons l’expérience des luttes politiques pour avoir participé à la libération de Barthélemy Dias, nous avons été là le 23 juin 2012 et parmi tant d’autres combats que nous avons portés, dirigés et gagnés. Donc c’est fini ces mobilisations qui n’ont rien donné jusqu’à présent. Il faut que Khalifa sorte de prison, sa place c’est à la mairie de Dakar et à l’Assemblée Nationale », a ajouté Bamba Fall qui invite à occuper la rue.

Même combat pour les mercredis noirs

Lors des mercredis noirs, réservés aux femmes, ces dernières s’habillent en noir. «Nous ferons pire qu’une marche nue pour la libération de khalifa Sall». Ce sont les propos d’Aminata Diallo, ce mercredi 18 octobre, en marge du grand rassemblement organisé au foyer des jeunes de Grand-Yoff.

Le combat pour la libération de khalifa Sall pourrait atteindre des proportions inquiétantes dans les jours à venir. Si l’on en croit les propos de la députée de “mankoo taxawu senegaal” (mts), Aminata Diallo.

Proche parmi les proches du maire de Dakar en prison depuis plus de 7 mois, Aminata Diallo a déclaré que les femmes pro-khalifa sont prêtes à tous les sacrifices pour que le mentor recouvre la liberté.

«Nous ferons pire qu’une marche nue pour sa libération», a-t-elle lancé devant ses camarades venues de toutes les communes d’arrondissements de Dakar, ce mercredi, 19 octobre.

Selon Bamba Fall et Aminata Diallo : «cette offensive sera opérationnelle jusqu’à la libération effective de Khlaifa Sall». Suivons la suite…

Senegal7.com