Mort de George Floyd : Meghan Markle explique son silence

28
C’est une bavure policière qui a suscité une vague d’indignation aux États-Unis. Le 25 mai dernier, alors qu’il venait d’utiliser un faux billet de 20 dollars dans un commerce à Minneapolis, George Floyd a été arrêté par la police. Une arrestation brutale filmée par un témoin. Dans les images diffusées sur les réseaux sociaux, un policier le maintient à terre, son genou appuyé sur son cou. “S’il vous plait, je ne peux pas respirer. Je vais mourir. Ils vont me tuer”, supplie-t-il. Quelques minutes plus tard, cet Afro-Américain de 46 ans décède par étouffement.

La vidéo, devenue virale, a choqué l’Amérique. Des émeutes ont éclaté et le couvre-feu a été imposé dans plusieurs grandes villes. Les résultats de l’autopsie ont aussi été révélés. George Floyd est mort “par homicide” à cause de la “pression exercée sur son cou” par la police. Il était drogué au Fentanyl. Alors que l’ex-boxeur Floyd Mayweather s’est engagé à payer ses funérailles, le policier à l’origine de son décès est désormais poursuivi pour “meurtre”. Il encourt une peine de prison de 40 ans. De plus, “ses trois collègues, accusés d’avoir assisté à la scène sans réagir, sont accusés de ‘complicité’ et ont été également placés en détention”, a précisé Les Echos.

Une réaction jugée tardive

Depuis la mort de George Floyd, les hommages affluent partout dans le monde. Celui de Meghan Markle était très attendu. La femme du prince Harry est sortie de son silence dans une vidéo. Si elle a confié être “dévastée”, elle a aussi tenu à rendre hommage aux autres victimes de violences policières. “La vie de George Floyd importait et la vie de Breonna Taylor comptait et la vie de Philando Castile comptait et la vie de Tamir Rice comptait. Il en était de même pour tant d’autres personnes dont nous connaissons les noms et dont nous ne connaissons pas les noms”, a-t-elle dit.

Elle a ensuite expliqué pourquoi elle n’a pas réagi plus tôt. “Je ne savais pas trop ce que je pouvais dire. Je voulais trouver les bons mots (…) Et j’ai réalisé que la seule mauvaise chose à dire est de ne rien dire”, a-t-elle continué. Elle s’est ensuite remémorée les émeutes de Los Angeles en 1992 après la mort de Rodney King. Elle avait “11 ou 12 ans”. “Je me souviens du couvre-feu et je me souviens que je me suis précipitée chez moi et sur le chemin du retour, j’ai vu des cendres tomber du ciel, j’a senti de la fumée (…) Je me souviens avoir vu des hommes à l’arrière d’une fourgonnette tenant des fusils”, a-t-elle raconté.

Par Non Stop People TV

Non Stop People

L’article Mort de George Floyd : Meghan Markle explique son silence est apparu en premier sur Snap221.info.