Pour Adji SARR, Ndeye Saly DIOP DIENG attaque les Juristes Sénégalaises : « l’histoire retiendra qu’elles ont fui leurs responsabilités »

747

Les tenants du pouvoir sont à l’offensive. Exempté Mack SALL, qui force le sourire, ils sont tous au front, tirant sur tout ce qui bouge.

La dernière rafale est de la ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’enfant. Affichant son soutien total à Adji SARR, Ndeye Saly DIOP DIENG indique ne pas comprendre pourquoi les autres ne le font pas.

Selon elle, il est inadmissible que des associations de défense de femme ne se soient pas prononcées à temps sur ce dossier de viol. A l’en croire, « ces associations se sont ravisées parce que le dossier met au devant de la scène Ousmane SONKO, un candidat à la présidentielle »

Prenant exemple sur l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) qui regroupe plusieurs réseaux de femmes, Ndeye Saly DIOP DIENG affirme que « l’histoire retiendra qu’elles ont fui leurs responsabilités ».

« Des associations féminines n’ont pas voulu prendre leur responsabilité. Si vous vous assignez comme sacerdoce de défendre les droits des femmes et des jeunes filles et qu’il y ait un cas de viol, vous fuyez vos responsabilités cela vous engage. Mais dans ce dossier, elles ont voulu ne pas prendre position. Elles l’ont fait parce que c’est un cas spécifique. Il n’y a pas de cas de viol spécifique ici au Sénégal parce qu’il s’agit d’Ousmane SONKO. Moi en tant que ministre de la Femme mon travail est de protéger et je l’ai fait. J’ai pris ma responsabilité en publiant un communique pour fustiger cet acte de viol présumé », se désole-t-elle.

WALFNet