Représailles : Bignona paie son vote pour Sonko

La mouvance présidentielle ne digère toujours pas sa défaite à Bignona lors de la présidentielle du 24 février. En guise de représailles, le pouvoir n’a pas honoré son traditionnel soutien à l’organisation du Gamou annuel du Fogny.

Selon Source A, les autorités ont brillé par leur absence, mais ont aussi bloqué l’enveloppe financière et la ration alimentaire (des tonnes de riz), jadis remis au Khalife général de cette localité qui polarise 150 villages.

Seneweb