Risques d’un cluster en plein marathon budgétaire : Désinfection et tests massifs en cours à l’Assemblée nationale

112

Les autorités sanitaires craignent l’existence d’un foyer de contamination à l’Assemblée nationale, après le décès, hier, de la députée Marie-Louise Diouf, emportée par la Covid-19, ainsi que l’infection de son collège Mamadou Lamine Diallo, lui aussi testé positif à la Covid-19.

Face à la presse, ce matin, lors de la conférence du gouvernement, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, assure que toutes les dispositions sont prises, en lien avec le bureau de l’Assemblée nationale.

«Ce matin, on s’est approché du bureau de l’Assemblée nationale pour procéder à la désinfection des lieux. On est aussi en train de nous organiser, avec le bureau de l’Assemblée, pour tester tous ceux qui doivent l’être. A signaler que dans la nouvelle stratégie, on ne teste que les cas suspects et les contacts symptomatiques», renseigne le ministre.
Toutefois, les plénières se poursuivent à huis clos sur décision du président de l’assemblée nationale, Moustapha Niasse.