Dès les débuts de l’humanité, le « théâtre » désignait l’acteur qui racontait, qui revivait une expérience de chasse, de conflit, pour la partager avec son groupe. Dans la civilisation occidentale on considère les cortèges en l’honneur du dieu grec Dionysos comme les premières représentations théâtrales, bien avant le vie siècle av. J.-C.5. C’est en effet d’abord à l’époque grecque antique qu’apparaît le Theatron (θέατρον, qui vient de θεάομαι : regarder, contempler). Le terme désigne alors l’hémicycle destiné aux spectateurs. Un théâtre est donc à l’origine un lieu d’où le public observe un spectacle. À la Renaissance, la signification s’étend non seulement à l’ensemble de l’édifice de spectacle, scène comprise, mais également à l’art dramatique. Ce n’est qu’après la période du théâtre classique que le terme devient par antonomase le texte qu’il soit lu ou joué.