Des nouvelles de Mohamed Ka, l’agent du GIGN qui a perdu sa main lors des manifestations

3337

C’est une image qui a fait le tour des réseaux sociaux : un agent du GIGN a subi une grave blessure à la main après l’explosion d’une grenade lacrymogène. Il se nomme Mohamed Tony Ka et il est membre du corps d’élite de la gendarmerie. D’après Libération, sa main a été finalement amputée.

Lors des manifestations d’hier au boulevard du Centenaire, un agent du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) s’est fait exploser la main par une grenade lacrymogène. Rapidement, il a été exfiltré par les autres pandores pour masquer cette image insoutenable.

Conduit à l’hôpital, les médecins ont décidé de lui amputer la main. Il a connu le même sort qu’un manifestant, qui lui aussi était touché par une grande lacrymogène à la main, jeudi dernier, vers les allées du centaine.