LA VOITURE LA PLUS RAPIDE ET LA PLUS CHÈRE DU MONDE

0
591
PUBLICITÉ

1200 chevaux vendus 130 fois le prix d’une Clio… la Veyron 16.4 règne sans partage sur l’univers du luxe et de la performance. En voici l’ultime version, la Grand Sport Vitesse, un roadster capable de vous propulser à plus de  400 km/h pour peu que vous ayez 2 millions d’euros à dépenser. Cinquante exemplaires attendent encore preneurs. Avis aux amateurs…

 

Chez Bugatti, automobile et haute couture ont trouvé un terrain d’expression. Baptisée “Veyron”, en hommage au pilote français vainqueur des 24 Heures du Mans en 1939, cette stricte deux-places concentre tout le savoir-faire technologique du groupe Volkswagen, propriétaire de la marque depuis 1998. Voiture hors norme, capable des plus grandes prouesses chronométriques, ce roadster ultime revendique une qualité de fabrication inconnue chez ses prétendues rivales, à l’image de son assemblage à la précision chirurgicale, de ses matériaux au luxe inouï et de son obsession du détail.

En fonction des demandes spécifiques de la clientèle, la fabrication d’un exemplaire exige entre cinq et dix-huit mois de travail. Pour obtenir un rendu si profond, la carrosserie reçoit quatre couches de vernis quand les hauts de gamme allemands se contentent de deux. Puis elle est polishée manuellement pendant douze heures avant d’être placée dans un tunnel de lumière où un auditeur passe six heures à détecter la plus infime imperfection. Bien sûr, tout cela a un prix, variant entre 2 et 2,3 millions d’euros. « Nous lançons la fabrication après un premier versement de 400 000 euros », précise Christophe Piochon, le directeur français du site de production de Molsheim, en Alsace. Quatre cents clients se sont déjà laissé séduire. Et ce ne sont pas les 12 000 euros de révision annuelle qui ont freiné leurs ardeurs.

Possesseurs d’une trentaine de voitures de luxe et d’un chauffeur, ces richissimes anonymes parcourent, en moyenne, 2 000 kilomètres par an au volant de leur œuvre d’art mobile. Pour cette poignée de passionnés fortunés, toutes les extravagances sont autorisées : de la calandre en platine à la sellerie dans la couleur du sac à main de madame, en passant par les rétroviseurs extérieurs en aluminium dans la masse (50 000 euros la paire).Bugatti veille même sur ses clients à distance. Par le biais d’un système de télémétrie unique au monde, la marque reste connectée avec chacune de ses voitures. Si une anomalie est détectée (une vis dans un pneu ?), l’information apparaît aussitôt sur les écrans de contrôle. Le propriétaire est alors contacté pour lui proposer une intervention, avant même qu’il se soit aperçu du problème. S’il le souhaite, sa voiture peut aussi être géolocalisée à chaque instant. Un détail un brin superflu dans le cas d’une automobile plutôt délicate à écouler sur le marché parallèle.

 

 

Intérieur sport
Assemblée deux fois pour assurer l’ajustage parfait de chaque pièce, la Veyron (4,46 x 2,00 m) fait appel aux matériaux les plus high-tech (carbone, titane, magnésium, aluminium). Il en va de même pour l’habitacle dont la sellerie mobilise
16 peaux de vaches autrichiennes, vierges de piqûres d’insectes ou de griffures de barbelés. Seize personnes, pour la plupart des Français, assurent la confection des voitures à Molsheim.

Bugatti-2_inside_full_content_pm_v8

Construite autour du moteur
Le châssis se compose d’un cadre avant et d’un cadre arrière fixés l’un à l’autre, autour du moteur, par 14 vis en titane, vendues 110 € pièce. En cas de problème mécanique, les techniciens sont dans l’obligation de séparer les deux parties pour accéder au W16. L’ensemble moteur-boîte pèse 650 kg, soit le tiers du poids total de la voiture

 

PUBLICITÉ

 

Bugatti-3_inside_full_content_pm_v8

Spécialement conçus par Michelin
Les pneus de la Veyron sont homologués pour rouler à plus de 400 km/h. A cette vitesse, leur durée de vie est estimée à un quart d’heure. Ils coûtent 5 000 € l’unité.

Bugatti-Pneus_inside_full_content_pm_v8

Un moteur unique
Dopé par quatre turbos, ce « seize-cylindres », le seul de la production automobile mondiale, est  associé à une transmission séquentielle à sept rapports. Un mois est nécessaire à sa fabrication.

Bugatti-Moteur_inside_full_content_pm_v8 (1)

 

Le secret du freinage
Mordus par des étriers à huit pistons à l’avant et six pistons à l’arrière, les disques de freins en carbone céramique permettent à la Veyron de s’arrêter en 31 mètres quand elle roule à 100 km/h.

 

Bugatti-Freins_inside_full_content_pm_v8

parismatch.com

PUBLICITÉ