Deux fils de Zidane autorisés à rejouer au football

Football Soccer - Real Madrid v Sporting Portugal- UEFA Champions League group stage - Santiago Bernabeu stadium, Madrid, Spain - 14/09/16 Real Madrid's coach Zinedine Zidane before match. REUTERS/Juan Medina © PHOTO NEWS / PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS

Les joueurs mineurs du Real Madrid, dont deux fils de Zinédine Zidane, frappés d’une interdiction de jouer par la FIFA depuis une semaine, ont été autorisés temporairement à refouler les terrains par le Tribunal arbitral du sport (TAS) ont révélé le club et la presse espagnole vendredi.

 
 

Le 8 septembre, la FIFA a interdit le Real Madrid de recrutement pour les deux prochains marchés des transferts pour ne pas avoir respecté la législation sur l’embauche des mineurs entre 2005 et 2014.

8 joueurs concernés
En plus de cette sanction, des joueurs du Real évoluant dans des catégories de jeunes ont été interdits de jouer. Le club espagnol a fait appel de l’ensemble de ces sanctions devant le TAS. D’après le journal AS, huit jeunes joueurs du club étaient concernés par cette interdiction de jouer.

 
 

Zidane, époque “Galactiques”
Les quatre fils de Zidane ont progressivement rejoint les équipes de jeunes du Real Madrid depuis l’époque où l’ancien meneur de jeu des Bleus était joueur de la “Maison blanche” (2001-2006). Enzo (21 ans) et Luca (18 ans) sont nés en France, tandis que Theo (14 ans) et Elyaz (10 ans) sont pour leur part nés en Espagne. Ces deux derniers peuvent rejouer grâce à la décision du TAS, selon AS.

Sanction “absurde” et “injuste”
La sanction de la FIFA avait été jugée “absurde” et “injuste” par Zinédine Zidane. “Je ne comprends pas, le club essaie de faire les choses du mieux possible. Je peux parler de mes fils (Theo et Elyaz), ils sont nés ici et c’est absurde qu’il ne puissent pas jouer au football”, avait affirmé Zizou au lendemain de la décision de la FIFA. “Qu’est-ce que je vais dire à mes enfants?” avait déploré ZZ.

 
 

Sanction levée provisoirement
Le TAS a donc temporairement levé cette sanction en attendant sa décision finale qu’il compte rendre dans les jours qui viennent. L’interdiction de recruter pour les deux prochains marchés des transferts est en revanche maintenue.

7sur7.be