À deux jours du derby face au Stade Rennais (dimanche, 15 h), Vahid Halilhodzic s’est présenté en conférence de presse. L’entraîneur franco-bosnien du FC Nantes est revenu notamment sur l’explication avec le défenseur belge Kara Mbodji, mardi soir.

Bien que victorieux face à Montpellier mardi soir, le FC Nantes a été secoué dès le soir même par une explication entre Kara Mbodji et Vahid Halilhodzic. Mécontent d’avoir été remplacé peu avant l’heure de jeu pour une réorganisation tactique, le défenseur belge s’est expliqué avec l’entraîneur franco-bosnien qui n’a pas apprécié le comportement du joueur lors de sa sortie.

Présent en conférence de presse ce vendredi midi, « Coach Vahid » est revenu sur l’événement. D’abord en s’en prenant à la version de la presse. « Si vous voulez la vérité, il faut demander à Vahid. Je n’apprécie pas que vous écriviez ces mensonges, c’est dégueulasse. Niveau éthique, moral, ce n’est pas bien ».

En cause ? Le terme d’altercation qui sous-entend pour l’entraîneur du FC Nantes une explication physique. « C’est un manque de respect d’écrire qu’il y a eu une altercation physique, il y a eu une explication entre deux hommes », a précisé Halilhodzic avant d’ajouter : « La voix a été assez élevée, mais c’est moi qui lui ai demandé de quitter le club. Un joueur ne peut pas se comporter comme ça. Je lui ai dit que c’était son dernier match. »

L’entraîneur du FC Nantes a semblé touché par le comportement de Kara Mbodji, qui a refusé de serrer la main de l’entraîneur « mais également du staff », lors de son remplacement mardi soir. « Une première dans ma vie », souligne le Franco-bosnien, qui estime que le club avait fait beaucoup pour Mbodji depuis son arrivée en prêt l’été dernier. « Quand il est arrivé, il n’était pas dans le même état qu’aujourd’hui. On a fait beaucoup pour lui sur le niveau physique… a déclaré l’entraîneur du FCN. Il m’a appelé après, il s’est excusé mais on ne peut pas accepter ça, le club mérite plus de respect. »

« Cette histoire est terminée je ne veux plus en entendre parler. Tout était déjà préparé pour qu’il parte visiblement. Je ne savais pas que son ancien club voulait le récupérer. On aurait pu régler ça avec un petit peu plus de classe », a regretté Vahid Halilhodzic.

GALSEN221 TV