Suicide manqué à Gadaye: La fille Mame Sèye avait été libérée sur convocation, car elle refusait de porter ses habits pendant sa garde à vue

On en sait davantage sur la fille nommée Mame S. D, âgée de 19 ans, qui avait tenté de se suicider par ingurgitation d’eau de javel durant la nuit de la Tamkharit au rond-point de Gadaye dans la commune de Wakhinane Nimzath à Guédiawaye (voir édition d’hier). Alors qu’elle était gardée auparavant à vue au commissariat pour vol présumé, elle avait disjoncté et enlevé tous ses habits avant de montrer sa nudité aux gens.

La tentative de suicide par ingurgitation d’eau de javel de l’adolescente Mame Sèye D. a révélé une facette tumultueuse, voire problématique de la personnalité de celle-ci. Qui a intrigué les flics du commissariat de Yeumbeul Nord, au point de pousser le commissaire Faye, adjoint au chef de service, à ordonner la mainlevée sur la fille.

Mame Sèye se fait arrêter pour vol présumé, disjoncte et «torture» les policiers

Quand la gamine avait été une première fois auditionnée puis gardée à vue pour vol présumé, rapportent nos informateurs, elle en avait fait voir de toutes les couleurs aux agents de police, qui étaient consignés au poste de permanence du commissariat. Outre les cris d’hystérie et troubles du comportement développés dans la chambre de sûreté, elle s’était débarrassée de tous ses habits et laissait sa nudité à la vue des flics et autres individus, qui se rendaient à la police pour diverses raisons. La demoiselle refusait catégoriquement de se rhabiller pour couvrir son corps et continuait de donner du fil à retordre aux agents. Qui éprouvaient d’énormes difficultés à la calmer.
Face à la crise de delirium tremens de la gardée à vue, renseignent nos sources, les enquêteurs décident de libérer celle-ci et lui adressent une lettre convocation datée du 2 juillet dernier pour nécessité d’enquête préliminaire sur une affaire de vol présumé. Mais, depuis lors, soutiennent nos sources, Mame Sèye n’a pas daigné retourner au commissariat de police pour déférer à la convocation des flics. Elle a complètement disparu dans la nature. Jusqu’à ce qu’elle tente de mettre fin à ses jours pendant la nuit de la Tamkharit au rond-point de Gadaye de Wakhinane Nimzath, où elle a été secourue par les sapeurs-pompiers, qui l’ont conduite au poste de police de la commune pour obtenir une réquisition à médecin auprès des limiers avant de l’acheminer dans un centre hospitalier.

La fille considérée comme une personne à problème

Après exploitation du téléphone portable de la suicidaire, souffle-t-on, les soldats du feu tombent sur des messages de la fille envoyés à des gens, composent les numéros de ceux-ci et les informent de son acte. Ces derniers déplorent le geste désespéré de l’adolescente et qualifient celle-ci de personne à problèmes. Qui développe très souvent des comportements anormaux. Mame Sèye D. a été finalement retournée auprès des siens établis à la cité Comico de Yeumbeul Nord.
Vieux Père NDIAYE

Cet article Suicide manquée à Gadaye: La fille Mame Sèye avait été libérée sur convocation, car elle refusait de porter ses habits pendant sa garde à vue est apparu en premier sur Sunubuzz.