Sénégal

Tabaski 1937 à Dakar : quand le mouton coûtait 125 francs..

De “Paris-Dakar”, 20 février 1937

La fête de la Tabaski est l’une des deux grandes solennités instituées par l’Islam. 
Elle aura lieu au dixième jour du mois lunaire dénommé “Zulhiduja” correspondant pour l’année mil neuf cent trente sept au lundi vingt deux février. 
Pendant que les pèlerins des différents pays du monde fêtent à Mounna, à travers les plaines de Modzdalifat, le “sacrifice”, après avoir accompli les différentes rites du pèlerinage à la Mecque, tous les musulmans de la terre fêtent également chez eux l’accomplissement de ce pèlerinage. 
Rappelons que ce sacrifice fait en commémoration de celui du prophète Abraham, il fait partie du cinquième rite obligatoire que doit accomplir le pèlerin à la Mecque. 
Cette fête est considérée comme le jour du “Grand Pardon” des péchés.
Chaque chef de famille égorge selon ses moyens, un chameau, ou un bœuf, un mouton ou une chèvre. 
Pendant trois jours consécutifs, hommes, femmes, enfants et serviteurs sont revêtus de leurs plus beaux habits de cérémonie.
Les femmes restent à la maison pour recevoir les nombreux visiteurs et les hommes à l’issue de la grande prière publique qui doit avoir lieu le premier jour, vers dix heures du matin, se rendent de mutuelles visites de courtoisie à domicile, chacun formule des vœux de bonne année, de bonne santé de prospérité pour le mois prochain, et beaucoup de musulmans entre les quels il existait des différents se réconcilient ce jour, en raison même du commandement divin qui dit : “Pardonne à ton prochain avant de demander pardon”;
les enfants parcourent les maisons de leurs oncles, grand frères, tantes, marraines et autres parents ou amis de parents où des cadeaux en espèces ou en nature leur sont offerts, les femmes et les serviteurs reçoivent également les cadeaux les unes de la part de leurs maris, frères, oncles et parents, les autres de leurs patrons, et les pauvres des aumônes plus qu’à l’ordinaire.
C’est également le jour préféré après celui du vendredi pour rendre visite aux morts et faire des prières à leur intention.
La Tabaski est une fête de Dieu où pendant trois jours la gaîté règne pendant dans les foyers des musulmans et ceux-ci ne manquent presque jamais de faire beaucoup d’actions pieuses.

LES PREPARATIFS FETE

Depuis un mois déjà on fait emplette de moutons, dont les prix évidemment ont monté. Actuellement il faut débourser de 125 à 150 francs pour un mouton mais les acheteurs, fidèles aux préceptes religieux, ne manquent pas. 15 à 20.000 moutons seront ainsi immolés le jour du Tabaski à Dakar et aux environs.
Depuis quelques jours également on procède aux achats de parures dont on s’ornera, bonnets, babouches, mouchoirs de tête, etc….
Par chemin de fer et par camions les habitants de la ligne viennent s’approvisionner dans la ville Impériale.
Et la veille du grand jour ce sera la bousculade des femmes au marché, autour des légumes qui entreront dans la préparation des mets.

Lundi matin, au réveil on procédera au lavage des moutons puis les fidèles revêtiront leur plus beaux atours et les familles musulmanes de Dakar se dirigeront vers le terrain de la Pépinière où se déroulera le Grand Salam, présidé par l’Honorable Imam El Hadji Moustapha Diop.
Tout le jour tams-tams et griots rappelleront les grands souvenirs des ancêtres.

Le marabout Sidy Lamine Kounta et Khalifa du grand marabout Cheick Bou Kounta de est arrivé à Dakar et réside à Médina.
Avant la fête de Tabaski, viendront probablement : Cheick Talibouya fils et Khalife Cheikna Cheick Sadou-Abi; Abdoulaye Ould Cheick fils et Khalifa Cheick Sidia.

UNE MESURE BIEN ACCUEILLI

La Fraternité musulmane, association d’Entraide philanthropique, religieuse et sociale est heureuse de rappeler l’impression durable qu’a produite dans les milieux musulmans une récente circulaire du Gouvernement Général aux termes de laquelle “Kori et Tabaski” ont été déclarés jours musulmans.

Cet article Tabaski 1937 à Dakar : quand le mouton coûtait 125 francs.. est apparu en premier sur Sunubuzz.

Astou Sall
Férue d'actualité internationale, je suis journaliste depuis 2016. J'ai commencé ma carrière à Galsen221.com pour ensuite être orientée vers politique221.com Contact: [email protected]

    Comments are closed.