Buzz

Tabaski : Louga a un besoin de 70 000 moutons

Les besoins en moutons de Louga pour la Tabaski 2020 sont estimés à 70.000 têtes, a indiqué, lundi, l’adjoint au chef du service régional de l’élevage, Aya Ndiaye, selon qui cette région « est autosuffisante » en la matière.

« La région de Louga a un besoin de 70.000 moutons. Pour la région, nous n’avons pas de problème, car elle est autosuffisante en moutons. Ce qui peut nous pénaliser, c’est qu’on les achemine vers d’autres localités », a-t-il dit au terme d’un comité régional de développement (CRD) consacré à la Tabaski.

Il a annoncé qu’en dépit de la pandémie de Covid-19, pas moins de 300.000 moutons sont attendus dans 22 points de vente de la région. « En 2018, on était à plus de 322.000 moutons, l’année dernière à plus de 308.000 », a-t-il rappelé.

L’adjoint au chef du service régional de l’élevage a assuré que « l’Etat du Sénégal anticipe toujours sur cet événement majeur et a pris toutes les dispositions nécessaires à une bonne organisation de la Tabaski ».

« Il ne reste qu’aux chefs de service technique de les matérialiser sur le terrain. Et cela va de l’accompagnement des éleveurs pour le financement à la détermination des points de vente, en passant par l’approvisionnement », a-t-il expliqué.

Aya Ndiaye signale que le ministère de l’Elevage a demandé aux services régionaux de « recenser tous les promoteurs qui veulent aller au Mali et en Mauritanie pour leur trouver des laisser-passer’’.

« Les éleveurs doivent quitter également d’autres localités pour aller à Dakar. Des dispositions seront mises en place pour l’allégement des contrôles et pour leur faciliter l’acheminement des moutons vers les points de vente », a-t-il ajouté.

Il a assuré que ses services vont veiller à la mise en place et au respect des mesures de sécurité et sanitaires au niveau des points de vente et le long des routes.

« Cette année, la Tabaski va se dérouler dans un contexte très particulier et même si l’année passée, des mesures sanitaires avaient été prises, elles seront renforcées à cause de la maladie », a promis le gouverneur de la région de Louga, El Hadji Bouya Amar.

Selon lui, les populations ont l’obligation de respecter les mesures barrières et d’hygiène.

Il a assuré que la SENELEC, la division régionale de l’hydraulique et la brigade de l’hygiène vont prendre des mesures pour l’application du protocole sanitaire dans les marchés hebdomadaires.

Senegal7 avec Aps

L’article Tabaski : Louga a un besoin de 70 000 moutons est apparu en premier sur Snap221.info.

Astou Sall
Férue d'actualité internationale, je suis journaliste depuis 2016. J'ai commencé ma carrière à Galsen221.com pour ensuite être orientée vers politique221.com Contact: [email protected]

    Comments are closed.