Archives par mot-clé : amadou ba

Apr : chaude bagarre entre proches de Amadou Ba et des membres du Cojer aux PA

L’Alliance pour la République (Apr) est en pleine ébullition et la guerre continue de faire rage entre certains militants. Des coups de poing et des chaises en l’air, des insultes, c’est le climat qui a prévalu lors du point de presse qui était convoqué par les proches du ministre Amadou Ba aux Parcelles Assainies. Cette rencontre avec la presse a été empêchée par des membres de la Cojer des Parcelles Assainies.

La rencontre s’est finalement terminée en ring de boxe
Et tout est parti lorsque le responsable Mamadou Guèye, proche de l’ancien argentier de l’Etat, prenait la parole pour se prononcer sur l’exclusion de Amadou Ba dans les rangs de l’Apr des Parcelles Assainies. Et d’un coup un groupe de jeunes s’est levé pour se diriger vers le présidium en proférant des insultes et menaces. Des injures publiques, coups de poings, des jets de chaises ont ponctué la rencontre qui s’est finalement terminée en ring de boxe.

Rappelons que le Président de la République avait réactivé la Commission de discipline de son parti pour fustiger le comportement de certains leaders dans son parti. Comme quoi cet appel est tombé dans l’oreille d’un sourd.

Rapatriement étudiants sénégalais de Wuhan : Amadou Ba redonne confiance aux parents

Les parents des étudiants bloqués en Wuhan sont sortis confiants de leur rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Amadou Ba. Une rencontre qui s’est tenue ce mardi 11 février.

La rencontre

Cette rencontre a redonné la confiance à ces parents qui étaient dans la confusion depuis l’apparition du coronavirus en Chine. »On a vu le ministre, il nous a bien accueillis. On a bien discuté de la situation des étudiants qui sont actuellement à Wuhan mais il nous a promis des choses qui vraiment nous rassurent » déclare Coulibaly, membre du collectif.

La validation des propositions

Cependant pour les propositions de l’Etat, il « ne peut rien dire ». Une autre rencontre est prévue demain jeudi 13 février, entre ces différents acteurs, après la validation des propositions par le chef de l’Etat, Macky Sall. Le ministre va rendre compte à l’autorité, avant de revenir faire face à nouveau à ses interlocuteurs.

Les étudiants

Les parents des étudiants Sénégalais bloqués à Wuhan se sont regroupés dans ce collectif pour le rapatriement des leurs. Ces étudiants sont bloqués dans l’épicentre de cette épidémie qui a déjà fait plus de 1113 morts.

Coronavirus : Amadou Ba a eu un entretien téléphonique avec Son Excellence Monsieur Wang Yi

Son Excellence Monsieur Amadou Ba, Ministre des Affaires étrangères de la République du Sénégal, a eu un entretien téléphonique ce samedi 08 février 2020, avec Son Excellence Monsieur Wang Yi, Conseiller d’Etat, Ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine.

Dans l’esprit des relations amicales empreintes d’estime et de confiance mutuelle entre les deux pays, le Ministre Wang Yi tenait à informer personnellement son homologue sénégalais de l’évolution de l’épidémie du coronavirus et des mesures prises par le gouvernement chinois pour lutter contre la maladie et endiguer l’épidémie.

A ce sujet, le Ministre Wang Yi a indiqué à son homologue que les mesures ainsi prises, conformément aux normes et standards internationaux recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé, sont rigoureusement appliquées par le gouvernement chinois, avec la meilleure expertise et les moyens les plus adéquats. Ces mesures, incluant la prévention, les soins et le suivi sanitaire, bénéficient à toutes les personnes concernées, sans discrimination selon qu’elles soient chinoises ou étrangères, y compris nos 13 compatriotes résidant dans la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie.

Le Ministre YI a également assuré que le gouvernement chinois reste entièrement mobilisé pour combattre la maladie, comme en témoignent les moyens importants déployés, notamment la construction en toute urgence d’hôpitaux dotés des meilleurs équipements et la mobilisation d’un personnel hautement qualifié.

Le Ministre Wang Yi a aussi donné des indications sur le faible taux de mortalité et de transmission de la maladie et s’est dit confiant quant à l’évolution positive de la situation au vu des dernières tendances enregistrées.
En retour, le Ministre Amadou Ba, après s’être enquis des nouvelles de nos 13 compatriotes résidant à Wuhan, a vivement remercié son homologue pour son appel et son exposé clair et exhaustif, et lui a réitéré la solidarité du peuple et du gouvernement sénégalais à l’endroit du peuple et du gouvernement chinois. Il a également pris bonne note, avec satisfaction, des explications fournies par son homologue et lui a renouvelé l’entière confiance du Sénégal quant à la capacité du gouvernement chinois de venir à bout de l’épidémie du coronavirus.

Le Ministre tient à préciser que selon les informations en sa possession, aucun sénégalais n’est à ce jour touché par la maladie.
Les deux Ministres ont, enfin, évoqué des questions d’intérêt commun touchant à la coopération bilatérale entre les deux pays et au processus préparatoire de la prochaine Conférence du Forum de coopération sino africain prévu en 2021 à Dakar.

Amadou Ba : « Ses ambitions sont adossées à celles de Macky Sall »

« La seule ambition de Amadou Ba pour 2024, c’est la réussite du mandat de Macky Sall », a fait savoir Samba Ndiaye. L’apériste des Parcelles Assainies apporte des précisions sur les ambitions prétendues du ministre des Affaires étrangères.
Démenti…
Dans le collimateur de plusieurs Apéristes, Amadou Ba est accusé à tort ou à raison de lorgner le fauteuil de Macky Sall. Samba Ndiaye, un des lieutenants du patron de la diplomatie Sénégalaise, apporte démenti et précision.

Les préoccupations de Amadou Ba…
» C’est un faux débat alimenté par des gens qui vivent de conflits. Je persiste et je signe, la seule ambition de Amadou Ba pour 2024, c’est la réussite du mandat de Macky Sall. Tout ce qui se raconte ailleurs n’est que mensonge organisé… Comment soulager les Sénégalaise, faire rayonner la diplomatie Sénégalaise, comme le souhaite le président Sall, sont ses ambitions. Sinon, tout le reste n’est que mensonge organisé« , précise-t-il.
SOURCE : SENEGO

Amadou Bâ donne des nouvelles de Mbayang Diop, la Sénégalaise condamnée à mort en Arabie Saoudite

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Amadou Bâ, donne des nouvelles de Mbayang Diop, la Sénégalaise condamnée à mort en Arabie saoudite, rapporte le journal L’Observateur dans sa parution du jour.

Face aux députés, hier, il a fait savoir que le sort de notre compatriote dépend de la décision des enfants de la victime. Selon le ministre, ces derniers, qui sont encore mineurs, pourraient accorder le pardon à Mbayang Diop à la majorité

« Étant donné qu’ils sont encore mineurs, notre compatriote devra attendre 5 ou 6 ans pour être édifiée sur son sort », dira Amadou Bâ qui répondait aux interpellations de certains députés sur le pathétique cas de Mbayang Diop.

Levons ensemble, avec le Président de la République, les défis du développement durable !

Son Excellence Monsieur le Président Macky SALL prendra part à la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies autour du thème : « Dynamiser les efforts faits au niveau multilatéral en faveur de l’élimination de la pauvreté, d’une éducation de qualité, de l’action climatique et de l’inclusion ».

A cet effet, le Président y évoquera les nombreux efforts entrepris par le Sénégal, sous son magistère, dans la lutte contre la pauvreté et pour la protection de l’environnement. C’est tout le sens du PSE VERT, qui est l’une des priorités du quinquennat du Chef de l’État, pour le mieux-être des populations.

Le Président de la République s’engage pour un Sénégal plus vert en faisant de la transition agro-écologique du pays l’une des priorités de son second mandat. Le Chef de l’État poursuit ainsi l’engagement du Sénégal au service de l’environnement et a, aujourd’hui plus que jamais, à cœur de garantir le bien être des populations et la sécurité des générations futures.

C’est pourquoi le Président Macky SALL s’est résolument engagé à poursuivre les grands programmes d’inclusion sociale et d’équité territoriale engagés dans le cadre du PSE avec une surpriorité donnée à l’ amélioration continue des conditions de vie des Sénégalais et à leur cadre de vie. Il s’engage pour ce second mandat à développer trois nouveaux programmes sectoriels à l’échelle nationale à savoir :

– Le programme « zéro bidonville » qui donnera un nouveau visage à notre pays avec la construction d’un million de nouveaux logements sociaux.

– Le programme « zéro déchet » pour la promotion de l’investissement dans la collecte et le traitement des déchets solides en milieu urbain afin de rendre nos villes propres et leur environnement sain.

– Le programme « Villes créatives » qui libérera davantage l’incroyable talent de nos compatriotes notamment des jeunes pour placer l’innovation et les industries culturelles au cœur de la cité.

Nous devrions donc à tout moment savoir surpasser nos différends afin de nous donner les moyens de réussir ensemble et de relever les défis qui nécessitent la participation de tous.

Un SÉNÉGAL de tous, Un SÉNÉGAL pour Tous !

À votre service !

Moise SARR

Conseil des Droits de l’homme à Genève en Suisse- Voici le communiqué officiel du ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur

République du Sénégal

………….

Un Peuple-Un But- Une Foi

…………..

Ministère des Affaires Etrangères

et des Sénégalais de l’Extérieur

Communiqué de Presse

Le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur « MAESE » Monsieur Amadou BA a pris part du 09 au 11 septembre 2019 au Conseil des Droits de l’homme à Genève en Suisse. Dans son allocution, il a tenu à remercier, au nom de Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, tous les états pour leur soutien constant au Sénégal dans le cadre de son mandat à la tête du conseil.

Abordant les défis sécuritaires dans le monde, il a informé le conseil que le Sénégal reste préoccupé par le non-respect des règles minimales qui encadrent les situations de conflits, par les discours de haine, le racisme et la discrimination raciale, la xénophobie, le non-respect des droits des migrants et des réfugiés ainsi que les changements climatiques et leurs impacts sur les populations, particulièrement en Afrique.

Le MAESE a également rappelé que le Sénégal, fidèle à une longue tradition puisée dans sa culture de tolérance et de respect de la différence, continuera de rester dans le peloton de tête des pays les plus respectueux des Droits de l’homme.

En marge des travaux de la 42ème session, le MAESE a eu une série d’audiences avec les chefs d’institutions internationales.

Le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a rencontré Monsieur Peter SANDS, Directeur exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, avec qui il a abordé les perspectives de la 6ème conférence de reconstitution des ressources du fonds, prévue les 09 et 10 octobre 2019, à Lyon, avec un objectif de contributions de 14 milliards de dollars au minimum, pour le cycle 2020-2022.

A cette occasion, il a fait part des appréciations positives du Sénégal à l’égard de l’action du Fonds Mondial dans la lutte contre ces trois maladies évoquant l’importance particulière que Monsieur le Président de la République accorde au capital humain et aux questions de santé dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), il a insisté sur l’importance de traiter la question de la santé de manière globale.

Le Directeur Exécutif, après s’être félicité de la coopération avec le Sénégal, a sollicité le plaidoyer de Son Excellence Monsieur le Président de la République en direction de la conférence de reconstitution, notamment, envers les grands donateurs du fonds pour ce qui est de l‘entrevue avec Monsieur Antonio VITORINO, directeur général de l’organisation internationale pour les migrations (OIM), le MAESE a abordé la qualité des relations entre le Sénégal et cette organisation, après avoir remercié le Directeur général pour son accompagnement et son soutien constant dans toutes les politiques mises en place par le Sénégal dans la gestion de la migration.

L’audience avec Madame Tatiana VALOVAYA, Directrice Générale de l’office des Nations Unies à Genève a été l’occasion de réaffirmer l’importance que le Sénégal attache aux droits de l’homme et au suivi correct des objectifs de développement durable (ODD). Madame Valovaya s’est dite très intéressée par l’offre faite par le Sénégal, en 2017, et relative à la création d’une « maison de l’Afrique consacrée aux « ODD ». L’autre point soulevé et qui a retenu l‘attention du MAESE a consisté à la mise en place d’une plateforme d’échanges d’opinions et d’expertises entre les états.

Concernant l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), l’entretien avec son Directeur général, Monsieur Roberto AZEVEDO, a été l’occasion pour le MAESE de souligner l’importance du commerce dans le développement économique, mais également la nécessité d’un système commercial international ouvert, juste et équitable, bénéficiant à tous, en particulier au pays en développement et aux moins avancés, d’entre eux.

Abordant les sujets en négociation à l’OMC, le MAESE a rappelé l’importance que le Sénégal accorde aux négociations sur l’agriculture qui constituent un enjeu important, notamment, du fait de sa dimension de sécurité alimentaire. Il en est de même du rôle de l’OMC dans le développement industriel et la transformation digitale dans notre pays à l’heure de l’économie numérique.

A cet égard, la signature par le Sénégal de la déclaration d’Osaka sur le commerce électronique traduit la priorité que Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL attache à l’économie numérique et au développement technologique.

Le MAESE a assuré le Directeur général de l’engagement du Sénégal à continuer son soutien aux négociations multilatérales et à examiner les possibilités de renforcer la coopération avec l’OMC.

S’agissant de la rencontre avec la haute-commissaire aux Droits de l’homme, Madame Michelle BACHELET, tout en lui assurant de l’entière disponibilité et de l’engagement Monsieur le Président de la République du Sénégal à œuvrer à la promotion et la protection des droits de l’homme, le MAESE a remercié la Directrice générale de son soutien et de l’étroite collaboration entre son bureau et le Sénégal.

La tenue de la retraite du conseil des droits de l’homme ainsi que la rencontre régionale sur les personnes d’ascendance africaine, prévues en octobre 2019, à Dakar, ont également été abordées.

Madame Bachelet, qui a confirmé sa participation à ces deux assises des droits de l’homme, a émis le souhait d’être reçue par les plus hautes autorités sénégalaises.

Lors de l’audience avec le Directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, les questions prioritaires relative à la lutte contre les maladies non transmissibles, a la création d’une commission de haut niveau dédiée à cette question, aux changements climatiques, au lancement d’une initiative sur le changement climatique et la santé dans les petits états insulaires en développement ; à la lutte contre les grandes épidémies, comme la tuberculose, le paludisme et le VIH-sida ; aux situations d’urgence sanitaire, avec notamment l’épidémie à virus Ebola, en République Démocratique du Congo, au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi.

Il convient également de relever que l’OMS a mis sur pied son 13eme programme général de travail pour la période 2019-2023 qui est principalement basé sur l’objectif du triple milliard. Pour ce qui est de l’agenda de la santé au niveau universel, il sera principalement marqué par des rencontres de haut niveau, prévues en marge de la 72eme session de l’assemblée générale des Nations Unies.

Au plan bilatéral, le MAESE a reçu à leurs demandes le Vice-Ministre des Affaires étrangères de l’Indonésie et son homologue du Pakistan. Ce dernier l’a entretenu de la situation des Droits de l’homme dans l’état de Jammu et Cachemire et sollicité l‘appui du Sénégal en faveur de toute initiative introduite en ce sens.

Parrainage : la tension monte entre Cheikh Kanté et Amadou Ba

Il n’est pas rare aujourd’hui que des problèmes naissent entre responsables politiques au sein de l’Alliance Pour la République (APR). Le dernier en lice est entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et celui en charge du suivi du Plan Sénégal Émergent (PSE). En effet, le Dr Cheikh Kanté est accusé de mener une politique allant à l’encontre de la démarche de son camarade de parti, Amadou Ba aux Parcelles Assainies.

Selon une source de Senenews, l’ancien Directeur Général du Port Autonome de Dakar (PAD) a entrepris depuis quelques temps, des actions politiques à Dakar et surtout dans la commune des Parcelles Assainies, fief du « tout puissant » ministre. Dans le but de tirer de son côté des militants de la mouvance présidentielle. Une situation dénoncée par les souteneurs de l’autorité en chargé de l’économie.

« Quand le parti était en difficulté dans la capitale sénégalaise lors des législatives, c’est Amadou Ba qui est venu pour rehausser le niveau. Et, il a fait gagner « Benno Bokk Yakaar » à Dakar. Il ne faut pas prétexter vouloir servir le président Macky Sall, et tenter de faire une récupération politique. Il a payé des gens pour qu’il s’engage dans la collecte de parrainages et communiquer en son nom. Il n’aide pas le président Macky Sall avec ses actes. Tout le monde sait qu’Amadou Ba et Cheikh Kanté n’ont pas le même niveau politique. Alors qu’il arrête. C’est parce qu’il a été dépassé par le ministre Matar Ba à Fatick (sa région) qu’il veut maintenant venir à Dakar, précisément aux Parcelles pour vouloir s’imposer. Celui qui veut soutenir le chef de l’Etat doit le faire en toute positivité mais ne pas essayer d’effacer les actions d’une autre personne dans un même cercle. Et le président de la République est au courant de cette situation. Donc il faut que Cheikh Kanté se ressaisisse », a confié une source de SeneNews à la rédaction.

Déjà lors des dernières élections législatives, l’homme nommé « Baye Fall » de Macky Sall, soulignait que « la commune des parcelles assainies a été gagnée d’une courte tête lors des élections de juillet 2017 ». Vus comme deux éléments clés du dispositif de la mouvance présidentielle, Cheikh Kanté et Amadou Ba, jouent d’importants rôles dans le « recrutement » pour l’Alliance Pour la République (APR) de militants et de grands responsables politiques.

Senenews