Archives par mot-clé : APR

Apr : chaude bagarre entre proches de Amadou Ba et des membres du Cojer aux PA

L’Alliance pour la République (Apr) est en pleine ébullition et la guerre continue de faire rage entre certains militants. Des coups de poing et des chaises en l’air, des insultes, c’est le climat qui a prévalu lors du point de presse qui était convoqué par les proches du ministre Amadou Ba aux Parcelles Assainies. Cette rencontre avec la presse a été empêchée par des membres de la Cojer des Parcelles Assainies.

La rencontre s’est finalement terminée en ring de boxe
Et tout est parti lorsque le responsable Mamadou Guèye, proche de l’ancien argentier de l’Etat, prenait la parole pour se prononcer sur l’exclusion de Amadou Ba dans les rangs de l’Apr des Parcelles Assainies. Et d’un coup un groupe de jeunes s’est levé pour se diriger vers le présidium en proférant des insultes et menaces. Des injures publiques, coups de poings, des jets de chaises ont ponctué la rencontre qui s’est finalement terminée en ring de boxe.

Rappelons que le Président de la République avait réactivé la Commission de discipline de son parti pour fustiger le comportement de certains leaders dans son parti. Comme quoi cet appel est tombé dans l’oreille d’un sourd.

Agenda caché à l’APR : Les proches de Mimi Touré rabattent le caquet à Bara Ndiaye

« Que ceux qui, courageusement, se cachent derrière Bara Ndiaye se le tiennent pour dit : Mimi Touré, n’a pas besoin d’intermédiaires pour exprimer son opinion. Des leçons de fidélité, de loyauté et d’engagement, elle n’en a cure ; surtout venant de plumitifs à la solde d’officines inqualifiables parce que sans nom. Aminata Touré n’entend pas céder et ne cédera jamais aux tentatives d’intimidation qui ont pour finalité de divertir les Sénégalais. Tout le reste n’est que verbiage creux et inutile. Elle n’y répond pas. Point final ».

Rapport Cour des Comptes : Malick Diop dépense 481 millions FCfa en frais de mission

La gestion de l’Agence Sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) pour les exercices 2011 à 2015, n’a été ni sobre ni vertueuse. Dans le rapport 2016, la Cour des Comptes a révélé un « certain nombre d’irrégularités et de dysfonctionnements portant en particulier sur la gouvernance et le pilotage, la gestion budgétaire, la gestion financière, comptable et fiscale, la gestion des missions à l’étranger, la gestion du personnel et la gestion des activités liées à la promotion des exportations ».

En violation flagrante des décrets N° 2004 – 730 et 2005 – 124…
Sur la gestion des missions à l’étranger par exemple, tous les directeurs généraux qui se sont succédé, ont voyagé en classe « Affaires » et ont perçu des indemnités journalières au taux de 180 000 F Cfa pour les zones 2 et 3 et 200 000 F Cfa pour la zone 1.

Ce, en violation des dispositions des décrets n° 2004- 730 du 16 juin 2004 et n° 2005-124 du 18 février 2005 modifiant le décret n° 2004-730 du 16 juin 2004 portant réglementation des déplacements à l’étranger des agents de l’Etat et fixant les taux des indemnités de mission qui doivent être appliquées.

L’actuel Directeur général de l’Asepex, Malick Diop est celui qui a crevé le plafond des dépenses liées aux déplacements et missions à l’étranger.

Entre 2013 et 2015, le porte-parole de l’Alliance des forces du progrès a dépensé 481 494 446 F CFA en frais de mission, dont 340 078 117 F Cfa pour la seule année 2015 !

Pour le cas spécifique des missions du directeur général Malick Diop, il convient de relever que dans les décrets n° 2004-730 et n° 2005-124 susvisés, la prise en charge des directeurs généraux n’a pas été précisée.
Cependant, ce sont les directeurs généraux de l’Agence de l’Informatique de l’Etat et de l’Agence de Régulation des Télécommunications qui figurent parmi les personnalités voyageant en classe « Affaires » à bord des avions commerciaux, selon l’alinéa 3 de l’article 2 du décret n°2005-124 susvisé, alors que les autres ne sont pas pris en compte.

Recrutement tout azimut de la clientèle politique
Il convient de relever que la masse salariale a connu une hausse du fait des recrutements dont la plupart, sont des militants de son parti l’AFP (18 recrutements dont 15 sur la seule période 2013-2015).
Elle est passée de 336 496 879 F CFA en 2013 à 402 441 322 F CFA en 2015, soit une variation de 65 944 443 F CFA en valeur absolue et 18% en valeur relative, comme le montre le tableau suivant.

Guéguerre à l’Apr: Macky Sall en passe de siffler la fin de la récréation

Le Président de la République, Macky Sall va prendre des mesures pour mettre fin à la guéguerre entre responsables politiques de l’Alliance pour la République. C’est une déclaration du porte-parole adjoint du parti présidentiel. Abdou Mbow qui désavoue Serigne Mbacké Ndiaye après sa proposition portant surpression de la limitation des mandats présidentiels.
C’est dire que l’actuel locataire du Palais de Roume va taper du poing sur la table pour rappeler ses troupes à l’ordre. « Nous condamnons toute forme de violence; physique comme verbale. Le Président de la République sifflera la fin de la récréation. Je le dis parce que je suis porte-parole adjoint du Parti. Dans un parti politique, il y a une manière de fonctionner« , a déclaré dimanche, dans l’émission remue ménage de Rfm, Abdou Mbow.

Conduite à tenir face à la guéguerre

Le porte-parole adjoint a assuré que des discussions vont être faites dans les instances du parti – au niveau, peut-être du secrétariat exécutif national, pour voir exactement ce qu’il y a à faire.

« Serigne Mbacké Ndiaye n’est pas membre de l’Apr (…) »
Le responsable politique s’est démarqué de la sortie polémique de Serigne Mbacké Ndiaye. Le Coordonnateur de la plateforme Rapel qui propose que la limitation des mandats présidentiels soit supprimée. « Il n’est ni membre de l’Apr ni porte-parole de l’Apr ni porte-parole de notre coalition encore moins porte-parole du pôle de la majorité. Vous savez, cette personne donc ne peut pas parler au nom de la majorité. Vraiment il faut que ça soit clair« , a détaillé M. Mbow.

Manipulation

Selon l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, les informations – de Serigne Mbacké Ndiaye – relèvent donc d’une vaine tentative de manipulation et de divertissement de l’opinion mais également d’une volonté manifeste de jeter le discrédit sur l’action du Président de la République qui, par la Constitution issue du référendum a définitivement clos le débat sur la limitation des mandats.

Mini-crise à l’APR : La grosse colère de Macky à son retour à Dakar

Le chef de l’Etat est de retour après un périple de quelques jours qui l’a mené en Russie et en Norvège.

Seulement, il trouve le pays en ébullition depuis sa décision de soumettre à une omerta ses partisans sur la question du troisième mandat. C’est dans ce sens qu’il a limogé Sory Kaba de la direction des Sénégalais de l’extérieur.

D’après des sources de «L’As», il a piqué une colère noire contre le député Yaya Sow qui l’a critiqué vertement dans les médias pour dénoncer la promotion des transhumants et le délaissement des régions périphériques dans la distribution des postes.

« C’est fini entre lui et Macky Sall. Le président est très fâché contre lui et a même demandé à ses proches de l’isoler et de ne plus le recevoir. Yaya a fait preuve d’indiscipline et il va le payer cash », a confié un collaborateur du chef de l’Etat à « L’As ».

Ce dernier précise que Mohammad Dionne, qui l’a reçu la veille, a été abusé et regrette de l’avoir accueilli. Le président du groupe Benno Aymérou Gningue également l’a reçu hier.
Preuve de sa descente aux enfers, notre interlocuteur de révéler que Yaya Sow a même été déchu de son poste de coordonnateur des maires de la région de Kaffrine. Quoi qu’il en soit, il faut dire qu’une crise ambiante règne dans l’Apr.
« L’As » a eu vent de plusieurs réunions à Dakar de jeunes frustrés et prêts à croiser le fer contre le régime. Wait and see…