Archives par mot-clé : Arène nationale

Nouveau dispositif sécuritaire : L’Arène nationale assainie par la police

Après les incidents de la semaine derrière à l’Arène nationale, avec l’avortement du combat, Alioune Seye vs Niakh Jariniou, la police, révèle le commandant Thioune, a pris de nouvelles mesures en renforçant son dispositif sécuritaire. Avant, pendant et après tout combat.

La police prend le problème à bras le corps
Le chef de la sécurité de l’arène de souligner que la police a tiré les conséquences des violences de la semaine dernière. Ainsi, souligne le commandant Thioune, le commandant du corps urbain de Dakar, de concert avec le commandant du Gmi, a convoqué tous les officiers du Gmi à l’Arène nationale pour diagnostiquer le mal.

Problème d’organisation
Et d’importantes décisions ont été prises après analyses pour assainir l’arène. Lors du combat Alioune Seye vs Niakh Jariniou, il y avait un problème d’organisation. L’essentiel des policiers officiaient à l’extérieur.

Traquer tout élément subversif
Et, tout ce mauvais souvenir est derrière nous maintenant, a poursuivi le commandant Thioune. Qui souligne que désormais toutes les dispositions sont prises par la police pour traquer tout élément subversif dans l’arène.

Le stade saccagé, des sièges cassés, voici comment l’Arène Nationale a été laissée par les supporters (photos)

Le combat de lutte qui devait opposer Ndiakh Diarignou et Alioune Séye 2 hier à l’Arène Nationale a viré en bataille rangée. En effet, des scènes insoutenables de violences ont marqué l’événement. Les deux lutteurs ont même été blessés, dont Alioune Séye 2, poignardé par l’accompagnant de son adversaire.

Dans leur furie, ces « supporters » ont saccagé le stade, arrachés des sièges pour s’en servir comme projectiles. Des images tristes, qui surviennent après seulement deux an après l’inauguration de l’Arène Nationale, construite pour 32 milliards Fcfa.

Lutte – Arène nationale : Balla Gaye 2 réagit à l’absence de « Cumiikay »

Le « Cumikaay », c’est l’endroit indispensable du lutteur. Il est aussi l’élément déclencheur de la tournure de ses prestations. Tout s’y passe ! Bains, rituel mystique, débadép, khargafoufa. Même après le combat, victoire ou pas, le lutteur est tenu d’y retourner pour remettre ses habits.

Balla Gaye 2 n’a pas manqué de souligner son étonnement à propos de l’Arène Nationale où des vestiaires ont été construites pour les lutteurs plutôt que des « Cumiikaay ».

« L’arène Nationale est notre joyau. On doit lutter dans la sportivité. Cependant, je ne sais pas pourquoi le constructeur a créé des vestiaires pour les lutteurs. Nous avons besoin d’un Cumikaay, mais il faudra que l’on s’adapte », a réagi le futur adversaire de Modou Lo.

Avec Senego

Vidéo – Inondations après les pluies sur Dakar : les Pikinois indexent l’arène nationale

Les populations pikinoises ont laissé éclater leur colère suite la forte pluie qui s’est abattue hier aux environs de 2h du matin. L’arène nationale inaugurée en juillet dernier est devenue, en cette période d’hivernage, une vraie calamité pour les riverains.

Ces derniers ont manifesté leur mécontentement face à l’incompétence des autorités qui n’ont pas pu aménager des canalisations pour évacuer les eaux fluviales qui leur ont causé beaucoup de dégâts matériels. Pour ces habitants, l’arène nationale n’a fait qu’aggraver leur situation. Selon eux, cette situation est devenue alarmante d’autant plus qu’ils n’ont jamais vécu cette infortune.

Cependant, ils indexent le régime en place et demande au président macky sall de descendre et de s’informer de la situation malheureuse qu’ils sont en train de vivre avec ce « joyau » qui a été construit récemment pour le plaisir des amateurs de lutte.

Dakaractu

Vidéo – Inondation à Pikine : l’Arène nationale fait des victimes après la pluie

GALSEN221 – C’est une terrible situation que vivent les populations de Pikine. Notamment ceux logés aux abords de l’Arène nationale qui a été pourtant inauguré il y a quelques semaines. Dénonçant leur situation, les sinistrés soutiennent n’avoir jamais eu à vivre pareille situation avant l’érection du nouveau « bijou » destiné aux lutteurs. A travers ces images, nous pouvons d’ailleurs constater l’ampleur des dégâts. La réaction des autorités compétentes est attendue.