Archives par mot-clé : déguerpissement

Vidéo – Déguerpissement : Le Rond-point Liberté 6 rasé

Le ministre de l’Urbanisme et de l’assainissement Abdou Karim Fofana poursuit les opérations de déguerpissement. Dans la nuit de ce dimanche 23 février, c’est le Rond-point liberté 6 qui a été pris d’assaut.

C’est peu avant minuit que Abdou Karim Fofana a débarqué avec son équipe audit lieu pour procéder au déguerpissement. A l’aide de tracteurs, ils ont rasé toutes les cantines sous les regards impuissants des commerçants pourtant avertis de ces opérations.

Ces opérations rentrent toujours dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Programme initié depuis neuf (9) et qui va se poursuivre dans d’autres endroits encombrés.

Les images du déguerpissement du Rond-Point Liberté 6 (Photos)

Les services du ministre de l’environnement Abdou Karim Sall ont commencé ce dimanche soir à déguerpir les occupants du rond-point Liberté 6. Bulldozers, Camions de nettoyage, forces de l’ordre sont descendus dans les lieux pour enlever toutes les cantines et étals, après la sommation du préfet de Dakar. Plusieurs commerçants avaient déjà commencé à plier bagages vendredi quand une équipe de PressAfrik était sur les lieux pour évaluer la situation. Les premières images de l’opération de désencombrement du rond-point Liberté 6 !

blank

blank

blank

blank

avec Pressafrik

Vidéo: Déguerpissement au Stade LSS, les anciens occupants dans le désarroi

C’est dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 août que les autorités ont ratissé toute l’emprise aux alentours du stade Léopold Sédar Senghor. Le parking qui abritait des garages de mécaniciens a été complètement déguerpi la veille de la fête de Tabaski.

Ce qui a provoqué le courroux de ces professionnels de l’automobile qui fustigent le fait que des sommations à effet immédiat leur soient servies. Lèye Mbaye, président du GIE Rénovation automobile du parking du stade de l’Amitié y voit un coup de force de la part de l’Etat. À l’en croire, des négociations ont déjà été entamées pour leur recasement au niveau de Diamniadio où un terrain de 50 ha leur a été octroyé même s’il n’y a pour le moment aucun document administratif pris à cet effet. « 800 personnes se retrouvent en chômage et nous demandons que l’Etat nous donne un site de recasement, peu importe l’endroit », a-t-il soutenu face à la presse. Par ailleurs, ce groupement de professionnels de l’automobile qui compte plus de 2000 membres a ainsi saisi un huissier de justice pour constater les dégâts.