Archives par mot-clé : Fallou Dieng

Vidéo – Problème avec Bouba et Ngoné Ndour : Fallou Dieng sort de son mutisme  « waxou ci batay »

Dans une interview accordée à nos confrères de Vipeoples, Fallou Dieng est revenu sur le plagiat de son émission « Fallou dans sa voiture » et sur le problème avec la Sodav.

Affaire Bouba Ndour

« Dieu sait que j’ai commencé cette émission avant lui. Mais, comme il refuse d’en parler moi aussi je ferai pareillement. A vrai dire « Fallou dans sa voiture » est un concept qui visait à mettre mes anciennes chansons d’autant plus que les télévisions et radios ne mettaient plus mes morceaux. A travers cette émission que j’ai élargie, beaucoup d’artistes y ont trouvé leurs comptes… »

Sodav

« Quant à la Sodav, il faut souligner que je n’ai pas de problèmes avec la famille Ndour. Ngoné est ma sœur mais, il y a des artistes qui ne trouvent pas leurs intérêts dans cette société des droits d’auteurs . Sodav doit savoir qu’il y a certains artistes qui ne se produisent pas beaucoup. Donc, ils doivent revoir leur politique… »

Vidéo – Soirée Carlou D au Grand Théâtre : Les pas de danse Fallou Dieng

Fallou Dieng était parmi les invités de Carlou D. Sur Scène, les deux (2) artistes ont fait un duo qui a ravi le public.

Carlou D et Fallou Dieng ont chauffé le public du Grand Théâtre, samedi dernier. Sur le morceau « Thiant », le duo a été époustouflant. Comme jamais, Fallou Dieng a amusé le public avec ses pas de danse à mourir de rire.

Taquin, Carlou D a repris le refrain du morceau de Fallou Dieng « Guéthie amoul bancass ». Une chanson que les internautes ont partagé sur les réseaux sociaux pour se moquer de l’artiste.

 

Détention d’un faux passeport: Fallou Dieng menace de porter plainte

Fallou Dieng se dit très outré de l’annonce qui a été faite qui disait qu’ils ont été arrêtés, lui, X side X , Elaj Keita et Salam Diallo parce qu’ils ont voyagé avec de faux passeports pour venir au Bercy de Pape Diouf. Ce qu’il a carrément démenti tout en annonçant une concertation avec ses avocats pour porter plainte contre les journalistes qui ont propagé cette fausse information.

“Je suis tombé des nues en apprenant ce qui a été écrit. Les médias sont libres, mais il ne leur est pas permis de diffamer, de raconter des contrevérités. Je suis choqué par ce tissu de mensonges. Celui qui a écrit ce raisonnement spécieux est de mauvaise foi et il ne mérite vraiment pas le statut de journaliste et c’est le lieu d’alerter sur les dérives dans la presse. Depuis quelques temps et c’est malheureux tout le monde se dit journaliste. Il est temps d’ériger des garde-fous dans votre milieu parce que c’en est trop. N’est-ce pas que la déontologie des journalistes, des vrais journalistes je veux dire, formés à bonne école, connus et qui se reconnaissent, impose l’intégrité, l’équité, la vérification des faits…? “ dira d’emblée le chanteur Fallou Dieng joint par dakarposte.

“Je suis en train de me concerter avec mes avocats pour poursuivre le ou les auteurs de cette fausse information. Nous avons une image à préserver, nous avons une famille, une progéniture, bref je n’accepterais jamais et pour rien au monde que mon image soit avilie par des sournois tapis dans l’ombre. J’ai fait plus de vingt ans de carrière musicale et machallah, vous n’avez jamais entendu Fallou Dieng dans des pratiques peu orthodoxes. Ma conscience, ma religion, bref la jugeote m’interdisent de descendre dans le caniveau.
J’ignore vraiment les motivations de celui qui est derrière ce fake news sur ma modeste personne, mais je vous le jure sur tout ce qui m’est cher que je n’ai jamais été retenu à Paris comme insinué dans l’article mensonger. Je suis rentré hier soir (vendredi) et d’ailleurs ceux qui fréquentent le restaurant “LE TAÏF” sur la Place de l’Obélisque, Guissé Pène par exemple, peuvent en témoigner. Car, aussitôt arrivé à Dakar, j’ai d’abord regagné ma maison avant de rejoindre mes amis et collègues artistes. C’est là où nous nous retrouvons presque tous les soirs pour discuter de tout et de rien entre amis.

Je vous assure et il vous est loisible de vérifier, j’ai reçu un billet d’avion à l’image de tous les artistes invités; mais je vous jure que c’est un billet en bonne et due forme que j’ai reçu du producteur, Makhou, Mactar du label Soubatel, organisateur du grand Bégué de Pape Diouf. D’ailleurs, aussitôt après ma prestation à Bercy, j’ai pris congé d’eux pour vaquer à mes occupations dans la capitale Française. Et puis j’ai voyagé en first class avec des dames qui font du “GP” (transport de colis entre pays) et elles peuvent témoigner pour m’avoir vu embarquer de Paris en passant par le Portugal avant d’atterrir sur le sol ferme Dakarois.”