Archives par mot-clé : Inde

(Audio Whatsapp Fuitée) La Cousine de Sokhna Aida Diallo : “Aida Dafa Dem Inde Di Def Ay Magie Noire”

Désormais, si Serigne Mountakha Mbacké a des choses à dire à la famille de Cheikh Béthio Thiou­ne, il va s’adresser à Serigne Cheikh Saliou Mbacké. C’est ce qu’a fait savoir le khalife général des Mourides qui déplore le non-respect de ses recommandations par Sokhna Aïda Diallo. Cette dernière est accusée de continuer de poser des actes contraires au Mouridisme. Les propos de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké ont été rapportés par un de ses porte-parole dans une vidéo.

Le khalife général des Mouri­des a décidé de ne plus s’adresser à Sokhna Aïda Diallo. Dans une vidéo, un porte-parole du khalife a rapporté les propos tenus par Serigne Mountakha Mbacké, demandant aux talibés de se conformer aux recommandations de l’islam et du Mouri­disme. Le porte-parole rappelle que le guide des Mourides a rencontré Sokhna Aïda Diallo à deux reprises (Ndiarème et Touba) pour lui demander de se conformer à la religion. Selon lui, Serigne Mountakha Mbacké a constaté que la veuve de Cheikh Bethio Thioune n’a pas respecté lesdites recommandations.

Expliquant les raisons de cette dernière sortie, le porte-parole du khalife des Mourides souligne que les agissements de la dame ont provoqué la colère de certains disciples. Et en responsable de cette confrérie, le khalife se doit d’intervenir pour éviter des actes déplorables et d’appeler au calme les talibés qui se sont sentis offensés. Tout en rappelant qu’il ne peut cautionner des actes contraires à l’islam et au Mouridisme, le khalife a demandé à Sokhna Aïda Diallo et à tous les disciples de Cheikh Béthio de se référer à Serigne Cheikh Saliou Mbacké. Etant le responsable de ce dernier, il soutient que ce qu’il aura à dire il le lui dira. Il invite ainsi Sokhna Aïda Diallo et Cie en à faire autant.

En octobre dernier, Sokhna Aïda Diallo avait mis en colère le khalife général des Mourides qui, dans une vidéo, avait condamné le comportement de la dame jugé contraire à la religion musulmane. A la suite de cette sortie, elle avait demandé pardon à Serigne Mountakha Mbacké tout en promettant de se conformer à ses recommandations. Dans une vidéo, la veuve de Cheikh Béthio avait dit : «Nous lui présentons nos sincères regrets pour tous les actes posés qui sont en déphasage avec les enseignements de Cheikhoul Khadim.» Elle avait fait savoir également qu’ils n’ont nullement eu «l’intention de nuire à la Oumah islamique encore moins la communauté mouride et les enseignements de Serigne Touba en particulier».

Trump en Inde: le président américain doit entamer son premier voyage officiel

Le président américain Donald Trump doit commencer son premier voyage officiel en Inde en mettant l’accent sur l’approfondissement des liens entre les deux plus grandes démocraties du monde.

M. Trump arrivera au Gujarat, l’État d’origine du Premier ministre indien Narendra Modi, où il devrait prendre la parole lors d’un rassemblement dans un stade de cricket.

Il se rendra ensuite à Agra pour voir le Taj Mahal, avant d’arriver à Delhi, la capitale, pour s’entretenir avec M. Modi.

Mais au milieu de la fanfare, il est peu probable qu’un accord commercial dont on parle beaucoup se produise.

Les États-Unis sont l’un des partenaires commerciaux les plus importants de l’Inde, avec un commerce bilatéral totalisant 142,6 milliards de dollars (110,3 milliards de livres sterling) en 2018. Les États-Unis accusaient un déficit commercial de 25,2 milliards de dollars avec l’Inde, son 9e partenaire commercial en termes de biens.

Malgré les liens politiques et stratégiques croissants, les problèmes commerciaux ont été tendus. M. Trump a déclaré que les tarifs de l’Inde – les taxes sur les importations – sont “inacceptables”, et a décrit l’Inde comme le “roi” des tarifs.

En juin 2019, les États-Unis ont mis fin au statut commercial préférentiel pour l’Inde, le plus grand bénéficiaire du Système généralisé de préférences (SPG) – un régime qui permet à certaines marchandises d’entrer aux États-Unis en franchise de droits.

Cette décision a provoqué un riff diplomatique entre les deux pays après que l’Inde a imposé des tarifs de rétorsion sur 28 produits américains.

Un rapport officiel des États-Unis l’année dernière a déclaré que les taux de droits de douane de l’Inde sur les autres membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) restent “les plus élevés de toute grande économie”.

Les deux parties ont également divergé sur le contrôle des prix des équipements médicaux et les nouvelles règles indiennes sur le stockage des données.

L’accord commercial était susceptible de résoudre certains de ces problèmes. Mais quelques jours seulement avant la visite, M. Trump a annoncé qu’il “gardait le gros lot pour plus tard”.

Les rapports indiquent que les négociations se sont poursuivies entre les deux parties jusqu’à la semaine dernière, mais elles n’ont pas pu parvenir à un consensus sur des questions telles que la restauration du SPG pour les produits indiens, et l’Inde acceptant d’ouvrir certains de ses marchés clés pour les produits américains.

(Vidéo) Un homme descend dans un puits de 15 mètres pour sauver un python pris au piège

Cet homme ne doit pas avoir peur des hauteurs. Cet homme intrépide de Thrissur, en Inde, est descendu dans un puits de 15 métres pour sauver un python. Quand il atteignit finalement le fond, il réussit à attraper le serpent, qui s’enroula rapidement autour de son corps alors qu’il tenait la corde qui les soulevait. Lorsqu’ils ont finalement atteint la surface, ils sont retombés dans le puits, mais heureusement, ils n’ont pas été blessés car l’eau était profonde. Une fois qu’ils ont finalement été ramenés à terre, le python indemne a été relâché dans la nature.