Archives par mot-clé : Iran Ndao

Vidéo – Takk souf : Iran Ndao répond aux adeptes de cette déviance

Le prêcheur Iran Ndao n’est pas allé par quatre chemins. Il déclare que les hommes qui le font sont faibles. Mieux encore, précise-t-il, ce mariage n’est pas reconnu par l’Islam. « Nikawou siri, daganoul », a-t-il laissé entendre.

Pour Ibrahima Badiane, le mariage dans l’islam doit être rendu célèbre. En plus de cela, il doit se faire obligatoirement avec ces trois conditions : la présence des parents, des témoins, plus la dot. « Taak souf daganoul, Seuy contrat daganoul. »

Vidéo – Talibés torturés : Iran Ndao défend les Daara et les Serigne Daara

Iran Ndao est dans tous ses états. Le chroniqueur religieux s’offusque contre ce qu’il appelle ce procés fait aux Daaras (écoles coraniques).

« Ceux qui ne sont pas formés par les Daara sont souvent à l’origine du banditisme au Sénégal. Mais malheureusement, dans ce pays, on ne parle que de choses futiles. Et que dit-on du dossier des homosexualité qui commence à déstructurer notre tissu culturel ? Et qui risque d’envoyer nos enfants vers le gouffre ? Et les faux billets circulant impunément dans notre pays ? »

« Laissez les Daaras faire leur travail. Et respectez les Serigne Daara. Et tout ce qui se raconte autour ne correspond pas à la vérité. Je lance un message aux parents : si vous donnez trop de liberté à vos enfants, vous le regretterez un jour. »

(Vidéo) Le dîner de Khalifa Sall chez Iran Ndao

Après sa grâce présidentielle, Khalifa Sall accueilli par une foule immense, a entamé des visites chez les familles religieuses et certains proches.
L’ex-maire de Dakar a été aperçu dans la ville sainte de Tivaouane. Il a rendu visite à son ami, le prêcheur Iran Ndao, qui a toujours dénoncé son inculpation et prié pour sa sortie de prison. Des moments intenses d’émotion.

Grâce présidentielle
Dimanche 29 septembre, le Président Macky Sall a décrété une «remise totale des peines principales» pour l’ancien maire de la capitale et ses deux co-accusés, Mbaye Touré et Yaya Bodian. A 21 heures, devant la prison de Rebeuss à Dakar, plusieurs centaines de ses partisans s’étaient massés pour accueillir la libération tant attendue du leader socialiste, l’un des principaux adversaires de Macky Sall.

Condamnation de Khaf
Le 30 août 2018, Khalifa Sall avait été condamné, en appel, à cinq ans d’emprisonnement et à une amende de 5 millions de francs CFA (7 620 euros) pour « faux et usage de faux » et « escroquerie portant sur des fonds publics».