Archives par mot-clé : Macky Sall

Karim Xrum Xax: “Macky Sall na sathie sounou pétrole wayé sunuy Daaras boum ko laal” (Vidéo)

L’activiste Karim Xrum Xaax est monté au créneau pour demander au Président Macky Sall de rouvrir les daaras et d’exiger de la Ministre de la Femme de l’Action Sociale et du Genre de ne pas interférer dans la gestion des daaras.

Très remonté contre la décision de fermer les daaras

C’est un Karim très remonté qui a pris la parole lors de la manifestation contre la fermeture des daaras. L’activiste exige du président de la République, Macky Sall, l’ouverture des daaras. Pour lui, il est hors de question de s’attaquer à l’enseignement islamique au Sénégal. Par la même occasion, le leader du mouvement Nittou Deug demande à Macky Sall de raisonner Ndeye Saly Diop Dieng, la ministre de la Femme de l’Action Sociale et du Genre pour qu’elle ne s’attaque pas au Daaras.

Les menaces de Karim

A cet effet, l’activiste demande la mobilisation de tous les musulmans du pays pour freiner le gouvernement dans sa décision de fermer les daaras qu’il considère “satanique”. Un délai est donné au gouvernement pour faire marche arrière, sinon ils se lèveront pour ouvrir de force les daaras…

Regardez :

Échec Baisse du Loyer : PDF dénonce la passivité de l’Etat, tacle Dangoté, Ciments du Sahel (vidéo)

Parlant de l’échec de la loi sur le loyer, Pape Djibril Fall a indexé la passivité de l’Etat devant les nouvelles cimenteries. Elles devaient apporter, selon lui, avec la concurrence, un nouveau souffle pour la population.
“Tout le monde pensait qu’avec l’arrivée de nouvelles entreprises de Cimenterie : Dangoté, Ciments du Sahel, le prix du sac allaient diminuer… a soutenu Pape Djibril Fall.

Malheureusement, dit-il, l’Etat du Sénégal s’est laissé faire. Il a croisé les bras devant ces entreprises qui ont créé une entente, pour trouver leur accord sur le prix du ciment évitant la concurrence entre elles…

“Contrairement à ce que tout le monde pensait, les prix n’ont pas baissé…”, fustige le journaliste.

Pour lui, Le logement social doit redevenir une réalité pour le gouvernement. Ce qui permet aux autorités d’identifier les besoins et les sociétés Sn Hlm et Sicap retrouveront leurs vocations premières…

Fuites dans la presse : En colère, Macky impose l’omerta

Le chef de l’État est outré par les fuites dans la presse. Lors de la dernière réunion du Conseil des ministres, Macky Sall a tancé ses ministres qu’il accuse de sourcer les journalistes sur certaines informations très stratégiques.

Selon Walf Quotidien qui vend la mèche dans sa livraison de ce lundi, c’est notamment le cas sur ses colères ou les disputes entre ministres. Aussi, a-t-il imposé à ses ministres le silence sous peine de sanctions.

Rebondissement dans le contrat Senelec-Akilee : Macky entre en jeu

Rebondissement dans le contrat Senelec-Akilee. Et cette fois c’est le président de la République qui se prononce sur l’affaire. Selon « Le Quotidien » le Chef de l’Etat a reçu plusieurs autorités impliquées dans le dossier opposant la Senelec à son partenaire fournisseur. Le Chef de l’Etat a, d’après le journal, fait comprendre à tous qu’il n’était pas question que la Senelec en vienne à appliquer le contrat avec Akilee. « Arrêtez de vous épancher dans la presse, ce contrat ne sera pas appliqué », a déclaré le président Macky Sall, selon Le Quotidien. Qui informe que le président de la République a proposé aux dirigeants d’Akilee de racheter leurs parts afin de fusionner leur entreprise dans Senelec afin qu’elle devienne enfin et véritablement une filiale de la compagnie nationale d’électricité

Et, ajoute le journal, si d’aventure cette proposition n’agréait pas Akilee, le Président n’a pas écarté l’idée d’aller en contentieux en résiliant purement et simplement le contrat. Pour Macky Sall, renseigne toujours la même source, dans cette affaire, le Gouvernement devrait apporter à Senelec « un soutien total, clair et sans équivoque ».

Ainsi les différents acteurs de l’affaire ont quitté le chef de l’Etat pour, en ce qui concerne les deux ministres, Abdoulaye Daouda Diallo et Makhtar Cissé, se retrouver rapidement avec le Directeur de la Senelec Papa Mademba Bitèye, afin d’étudier ensemble les modalités de mise en œuvre concrète des directives présidentielles. Selon le journal, Makhtar Cissé qui, en tant que Dg de Senelec, avait signé le contrat, veillera en tant que ministre, à le dénoncer.