Archives par mot-clé : Macron

Al-Qaïda menace Macron !

Le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé lundi 2 novembre ses partisans à tuer toute personne insultant le prophète Mahomet et menacé de se venger du président français Emmanuel Macron, qui a défendu le droit à la caricature.

Al-Qaïda

«Tuer celui qui insulte le prophète est le droit de chaque musulman capable de l’appliquer», a écrit le groupe Aqmi dans un communiqué, en réaction aux déclarations du président Macron lors de la cérémonie d’hommage à l’enseignant français Samuel Paty, décapité le 16 octobre dans un attentat islamiste pour avoir montré en cours des caricatures du prophète.

Macron a affirmé que la France, au nom de la liberté d’expression, ne renoncerait pas aux caricatures, déclenchant un flot de critiques dans le monde musulman et des appels au boycott.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ces derniers jours contre la France dans plusieurs pays musulmans, dont 50.000 lundi au Bangladesh, certains protestataires brûlant des effigies du président Macron et des drapeaux français. «Le boycott est un devoir, mais ça ne suffit pas», a écrit Aqmi, appelant à la «vengeance» et présentant comme un «martyr» le jeune Tchétchène radicalisé ayant tué Samuel Paty.

Le Figaro

Dr Khadim Mbacké : « Certains Islamologues n’osent pas réagir aux propos de Macron »

Les déclarations du Président Français, Emmanuel Macron, sur la liberté de caricaturer ont mis le feu à la poudre un peu partout dans le monde, allant jusqu’à pousser certains pays du Maghreb et du Moyen Orient à lancer un appel au boycott des produits français.

Ainsi, selon le chercheur-Islamologue, Khadim Mbacké, certains Chefs d’Etat n’osent pas réagir aux propos de Macron. Certains Chefs d’Etat nous ont habitué à leur passivité dans de pareilles circonstances, rapporte l’Observateur.

Leur conception de la laïcité implique une certaine tiédeur voire indifférence quand l’islam est concerné. Certains n’osent pas réagir de peur de mécontenter un Chef d’Etat auquel ils doivent beaucoup, sinon presque tout.

En ce qui concerne le Sénégal, je m’attends à ce que le Président Macky Sall profite de ce mois de Mawli pour faire une déclaration qui réponde aux attentes des sénégalais.

Expulsion d’une famille musulmane bosniaque: Moustapha Diakhaté tacle Macron

La France a expulsé une famille musulmane bosniaque pour « le crime » est d’avoir tondu leur fille qui a eu une aventure amoureuse avec un non musulman. Moustapha Diakhaté réagissant à cette décision, a martelé que «la France macronienne est horriblement amnésique»

« Monsieur Macron et le Ministre d’Armanin et les éditocrates de l’idiotie ignorent ou oublient qu’à la libération 20 000 à 40 000 femmes accusées à tort ou à raison, d’avoir été des collaboratrices sexuelles avec les Allemands ont été tondues publiquement et traînées dans les rues entre le milieu de l’année 1944 et la fin de 1945 », a-t-il rappelé, nous dit 24 heures.

« Comme disait l’autre, les politiciens de la belle France condamnent une punition que leurs parents ont pratiquée et encensée très récemment », a-t-il ironisé.

« En fait la vanité d’une France pure et exemplaire est à la fois une ignorance de l’histoire de France et une grande malhonnête française. Chère France ressaisissez-vous ! La surenchère islamophobe n’est pas un programme politique », a conseillé plus sérieusement, le Président du mouvement Mànkoo Taxawu Sunu Apr.

Urgent : Oustaz Hady Niass répond Emmanuel Macron et lance un message fort aux khalifs généraux

Oustaz Ady Niass répond Emmanuel Macron et lance un message fort aux khalifs généraux.

« L’Islam est en crise », « nous n’arrêterons pas nos caricatures et nos dessins, même si d’autres reculent », les récentes déclarations d’Emmanuel Macron sur l’Islam ont provoqué l’indignation du monde musulman et le boycott des produits français.

Ce jeudi 29 octobre, le président de la République française a fait une nouvelle sortie, assurant qu’il assume pleinement ce qu’il a dit.

“Ma responsabilité est de protéger tous les Français. En dépit des polémiques, en dépit de la difficulté des décisions à prendre. Je l’assume pleinement“, a posté Macron sur son compte Facebook. Ainsi, le président français montre qu’il ne regrette pas du tout tout ce qu’il a dit.

Après les attaques à Nice où une femme a été décapitée, Macron a également réagi, condamnant ces actes. « Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, le monde entier.

Ne cédons à aucun esprit de terreur« , dit-il sur Twitter avant d’ajouter : « Catholiques, Vous avez le soutien de la Nation tout entière. Notre pays ce sont nos valeurs, que chacun pourrait croire ou ne pas croire, que chaque religion peut s’exercer. Notre détermination est absolue. Des actes suivront pour protéger tous nos concitoyens. »

Baye Mbaye Niass fils cadet de Baye Niasse Très en colère « Macron Ak Jabaram Ay Domi Haram Lagne »

« L’Islam est en crise », « nous n’arrêterons pas nos caricatures et nos dessins, même si d’autres reculent », les récentes déclarations d’Emmanuel Macron sur l’Islam ont provoqué l’indignation du monde musulman et le boycott des produits français.

Ce jeudi 29 octobre, le président de la République française a fait une nouvelle sortie, assurant qu’il assume pleinement ce qu’il a dit.

“Ma responsabilité est de protéger tous les Français. En dépit des polémiques, en dépit de la difficulté des décisions à prendre. Je l’assume pleinement“, a posté Macron sur son compte Facebook. Ainsi, le président français montre qu’il ne regrette pas du tout tout ce qu’il a dit.

Après les attaques à Nice où une femme a été décapitée, Macron a également réagi, condamnant ces actes. « Niçoises, Niçois, C’est la troisième fois que le terrorisme islamiste frappe votre ville, ses habitants. Je sais le choc que vous ressentez, avec vous tout le pays, et je le crois, le monde entier.

Ne cédons à aucun esprit de terreur« , dit-il sur Twitter avant d’ajouter : « Catholiques, Vous avez le soutien de la Nation tout entière. Notre pays ce sont nos valeurs, que chacun pourrait croire ou ne pas croire, que chaque religion peut s’exercer. Notre détermination est absolue. Des actes suivront pour protéger tous nos concitoyens. »

Caricatures du prophète : Le khalife général des tidianes « exige» des excuses de Macron

Caricatures du prophète : Le khalife général des tidianes « exige» des excuses de Macron
Le Khalife des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour a sévèrement réagi aux caricatures du prophète et les propos tenus par le président français à ce sujet. Il invite Emanuel Macron à présenter des excuses à toute la communauté musulmane.

«La célébration du mawlid est l’une des meilleures façons pour témoigner au Prophète notre joie et bonheur, lui exprimer la sincérité de notre amour qui est pour nous source de gaîté.

Défendre l’Islam

C’est aussi notre manière de le défendre de toutes nos forces et de résister aux attaques organisées contre nos convictions et sentiments. À travers une incrimination offensante de notre Prophète, paix et salut sur lui, au nom de la liberté d’expression et de la politique du je-m’en-foutisme.

Nous autres musulmans tiennent à ce que soient revisitées ces positions irresponsables, qui n’ont d’autres buts si ce n’est viser l’islam et blesser un milliard et demi d’individus à travers le monde.», a déclaré le Khalife général de tidianes.

Serigne Babacar Sy a également estimé la seule réponse qui sied, face à ce qu’il appelle une provocation horrible, est de lever haut le flambeau du message prophétique tel que nous l’avons appris de notre Maitre incontesté et guide, Mawlana . Cheikh Al Hadj Malick.

«Fidèle à l’esprit de ce message fait 4 d’humanisme mais aussi de sacralité de la vie humaine, nous condamnons les actes ignobles qui sont d’un autre âge, perpétrés, à son nom et au nom de notre religion, par des simples d’esprit, au solde de forces obscures.

khalife-general

Nous restons convaincus, que l’horreur de la provocation née des caricatures et des déclarations irresponsables de dirigeants politiques ne sauraient justifier les actes perpétrés ces derniers jours.», a déploré Serigne Babacar Sy

Le Gamou (ou Gàmmu) est un grand pèlerinage annuel à l’occasion du Mawlid – commémoration de la naissance de Mahomet – qui a lieu dans différentes villes du Sénégal, principalement à Tivaouane, depuis 1902, grâce à El Hadji Malick SY et, à sa mort en 1922, par ses différents successeurs.

La plus importante fête commémorative religieuse des tidjanes, le Gamou est également célébré par la communauté mouride, à Touba et dans les autres foyers religieux, tels que Médina Baye, le quartier religieux de Kaolack.

En termes d’affluence, le Gamou draine énormément de monde au Sénégal, c’est le premier événement religieux du Sénégal, en ce sens qu’il est célébré un peu partout, suivi du Magal de Touba.

Le terme vient du wolof gàmmu. Étymologiquement, il désigne la célébration de la naissance d’un enfant ou de l’arrivée au monde d’un nouveau membre d’une société. Par extension, le terme peut aussi s’appliquer à de grands rassemblements religieux pour d’autres occasions.