Archives par mot-clé : Mame Maty Mbengue

Mame Maty Mbengue : « Le préfet de Dakar fait dans l’intimidation »

Les occupants des immeubles ex-Lionnes aux Hlm-Maristes sont très en colère contre le préfet de Dakar. Joint au téléphone par Seneweb, Mame Maty Mbengue l’ancienne capitaine des lionnes du Basket est revenu sur les menaces du chef de ‘exécutif départemental.
Les menaces du préfet
» Le préfet de Dakar fait dans l’intimidation et il nous fatigue vraiment. Il y a beaucoup de gens malades ou traumatisés par son attitude. Nous ne refusons pas de quitter les lieux, nous voulons juste être rassurés » a déclaré l’ancienne reine du basket sénégalais.

450 impactés
Ainsi 450 personnes risquent d’être déguerpies pour « des raisons de sécurité », mais Mame Maty Mbengue déclare « nous sommes conscients des risques que nous encourons mais nous voulons quitter sur des bases claires. Nous avons acquis nos maisons en bonne et due forme. »

Le nouveau Dg de la Sn Hlm
L’ancienne capitaine des lionnes du basket est aussi revenue sur les exigences du collectif. « Nous voulons juste être édifiés sur les conditions et modalités d’indemnisation, savoir s’il nous sera possible de récupérer nos maisons après démolition entre autres… » déclare-t-elle. Cependant elle donne aussi leur assurance après leur entrevu avec le nouveau directeur de Sn Hlm et invite l’Etat « à poser des actes concrets allant dans le sens de respecter les droits de toutes les parties »

Mame Maty Mbengue, légende du basket: « Nous aimerions qu’on nous respecte » « le président Diouf avait acheté ses immeubles et avait payé cash »

Née le 13 avril 1968 à Dakar, Mame Maty Mbengue a remporté cinq fois le Championnat d’Afrique de basket-ball féminin entre 1984 et 2001. Elue meilleure joueuse de cette compétition à deux reprises, elle est à ce jour, la basketteuse sénégalaise la plus titrée sur la scène africaine.

« Nous avons reçu des arrêtés nous demandant d’évacuer, surtout les « Lionnes ». On nous demande de quitter l’immeuble, sans préavis, rien allant dans ce sens. Nous ne savons pas quoi faire. Nous demandons de l’aide. Nous avions rencontré le Directeur de la SN HLM Monsieur Mamadou Kassé qui est devenu entre temps Directeur de la Sicap. Il nous avait promis de déloger les « Lionnes » et les mettre quelque part, en attendant que les travaux finissent. Mais à la dernière minute, il nous a dit que c’est du ressort de la présidence. Et ce n’était plus lui qui gère ça. Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a indiqué que nous devons sortir, car les terrains ne nous appartiennent pas.

Sincèrement, nous ne comprenons pas ce qui se passe. Nous aimerions qu’on nous respecte. Il faudrait au moins se retrouver et en parler. Ces maisons nous appartiennent car étant une offrande de l’ancien président Abdou Diouf. La plupart de ces « Lionnes » qui y vivent ont gagné plusieurs titres en Afrique et un peu partout. Nous avons honoré ce pays pour avoir ces appartements. Qu’est ce qui dit que ces jeunes qui ont eu des appartements de l’ancien régime ne vont pas connaitre le même sort? Ce sont nos maisons et ils ne peuvent pas venir nous demander de sortir comme ça. On nous parle de trois ou de six mois d’indemnisation. Mais cela ne peut rien régler. Ce sont des maisons achetées cash et nous avons nos papiers ».

Anita Fall, luxew.info