Archives par mot-clé : mariage

Fou Malade revient sur les photos de Mbathio et la conseille

Fou Malade s’est exprimé sur le cas de Mbathio Ndiaye qui s’est mariée le samedi 17 Octobre 2020 et devient officiellement Madame Ndiaye.
Pour sa cérémonie Mbathio Ndiaye a opté pour la simplicité. L’invitation à la fête est sur invitation et les médias n’y ont pas accès pour le moment. Les festivités se déroulent aux Almadies.

L’organisation du mariage musulman

Une seule formalité est exigée pour la mosquée de Paris : la délivrance d’un certificat de mariage civil.

Les témoins du mariage musulman

L’homme n’a pas besoin de témoin. Le témoin de la mariée est le père de celle-ci. Si le père est décédé, c’est le frère de la mariée – ou son oncle si elle n’a pas de frère – qui jouera le rôle de témoin. Si par mésaventure, il n’y a ni père, ni frère, ni oncle, douze témoins, appartenant à la famille proche, sont alors nécessaires pour légitimer le mariage.

1. Le choix des époux : la demande en mariage provient généralement de l’homme. Le mariage musulman se décidant par consentement mutuel, l’accord des deux futurs époux est donc requis.

Lorsque la femme est encore vierge, il est fréquent que les parents choisissent eux-mêmes le futur époux, mais la concertation reste de mise. S’il n’y a pas d’empêchement au mariage (divorce non prononcé, liens de parenté…), un contrat de mariage est établi entre le fiancé et le tuteur matrimonial de la future épouse.

2. L’état marital : la mosquée de Paris demande à ce que le mariage civil ait déjà eu lieu, ce afin d’éviter tout risque de litige, mais cette condition n’est pas requise partout. L’essentiel est que le mariage religieux ait lieu avant la consommation de l’union.

Les nouvelles révélations de Ndoye Bane sur le mari de Mbathio Ndiaye

Comme il fallait s’y attendre, depuis la célébration fastueuse du mariage de la danseuse Mbathio Ndiaye, les langues se délient. Grave même.

Des messes basses à l’actif de gens qui ont vu grandir le mari de l’illustre Koungueloise, il ressort que celui que l’on surnomme Baye Niass se nomme à l’état civil Ibrahima Mbagnick Ndiaye. Il habite, du moins sa famille niche au quartier dit Parcelles vers “Bongré” à Kaolack.

” Sa maman commercialise du “thiéré ” à un jet de pierre du domicile familial. Ce qui est grave, un de ses frères, Pape Diougoudiaga Ndiaye purge une sentence depuis quelques années dans une citadelle Sénégalaise et il n’a même pas de quoi payer des honoraires pour sa défense” chuchote une dame.

Le gars, qui a longtemps habité à Ouest Foire séjourne depuis quelques temps à Dubaï. Il s’est susurré lors des noces qui ont eu lieu samedi 17 octobre 2020 quelque part aux Almadies que le désormais mari de Mbathio n’est pas aussi plein aux as comme d’aucuns le prétendent. Ceux qui se rendent souvent à Dubaï le connaissent.

“Baye Niass” squatte souvent le marché Deira. Qui est en fait un souk de l’or. Dans ce “market”, on y trouve
des centaines d’échoppes où acheter des bijoux en or à un bon prix. On propose également dans la rue des montres et d’autres articles de provenance douteuse.