Archives par mot-clé : opération

Opération combinée Police-Gendarmerie dans la banlieue : Plus de 500 grammes de chanvre indien ont été saisis

La Police et la gendarmerie mutualisent leurs efforts dans la lutte contre la délinquance. Elles ont effectué une descente musclée dans la banlieue, la nuit du 06 au 07 mars, dans le cadre d’une opération combinée de sécurisation. Ils ont mis la main sur 150 personnes dont 40 individus pour conduite en état d’ébriété, d’autres pour détention et trafic de drogue. Plus de 500 grammes de chanvre indien ont été saisis. Des véhicules immobilisés et 344 pièces de véhicules saisies. Selon des sources sécuritaires, cette opération du Commissariat central de Guédiawaye avec ses services secondaires, en collaboration avec la Gendarmerie, a nécessité la mobilisation de 350 agents.

Selon l’As, Ces derniers ont alors investi la banlieue dans ses moindres recoins, notamment Thiaroye, Wakhinane-Nimzaat et Malika, y compris Hann Maristes, de 20 h à 6h du matin. D’après des sources de «L’As», l’opération s’est déroulée sans incident. Les personnes interpellées seront déférées au parquet aujourd’hui.

Liverpool : les résultats de l’opération de Sadio Mané révélés

L’attaquant sénégalais de Liverpool (élite anglaise), Sadio Mané, a subi avec succès une opération du pouce de la main gauche, ce mercredi, annonce le site de son club.

L’international sénégalais s’est fracturé le pouce de la main gauche, samedi, lors du match contre le Soudan comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019.

Reubeuss : la famille d’Assane Diouf monte au créneau après l’annonce de son opération

La famille de Assane Diouf n’a pas manqué à réagir par rapport à une éventuelle opération de ce dernier, en attendant un jugement imminent. « Ce n’est pas vrai, Assane Diouf n’a subi aucune opération, à moins qu’elle ne soit faite dans la nuit du lundi au moment car nous étions avec lui ce lundi », s’est insurgé son oncle Bouna.

A l’en croire, Assane Diouf doit faire des radios supplémentaires, mais la Radiographie est en panne.

Double fracture
« Assane Diouf a eu une double fracture entre le 24 et 25 avril 2018, suite à une altercation avec les matons qui l’ont battus. Isolé pendant quelques jours, on n’a pu le voir que le 07 mai, avec une béquille pour recevoir les visiteurs.

On l’a plâtré à deux reprises en lui faisant des injections de Novex car il se plaignait de douleurs sur la jambe. Chaque jeudi, il est en séance de massage. Mais il n’a pas été opéré car on l’a rencontré ce lundi 17 septembre même. Nous connaissons l’auteur de ce genre d’articles, mais nous n’interviendrons pas. Il sera bientôt jugé et libéré d’autant qu’ils se sont bien vengés sur lui », indexe-t-il.

Avec Senego

Reubeuss : les résultats de l’opération au genou d’Assane Diouf dévoilés

Assane Diouf devait être jugé bientôt mais avant ce jugement tant attendu, il a été opéré du genou, rapporte Les Echos. Il s’était blessé à la suite d’une altercation avec un garde pénitentiaire.

Le journal ajoute que Diouf, après la réussite de son passage sur le billard, devra bénéficier de séances de massages tous les mardis pour sa rééducation.

Sur les causes de l’altercation avec les gardes, l’avocat d’Assane Diouf, Me El Hadji Diouf, soutenait que son client voulait parler à Cheikh Mbacké Gadiaga, mais qu’« il en était empêché par les gardes pénitentiaires qui l’ont forcé à rentrer dans sa chambre et l’ont brutalisé ».

Avec Senego

Reubeuss : son état de santé dégradé, Assane Diouf va subir une opération

Selon Les Échos, Assane Diouf doit se faire opérer du genou le 11 septembre. Au mois de mai dernier, il s’est fracturé la jambe au cours d’une altercation avec des gardes pénitentiaires. C’est cette blessure qui lui vaut l’intervention chirurgicale. Le journal rapporte que l’opération d’Assane Diouf retarderait son jugement. Les Échos croit savoir que l’administration pénitentiaire ne souhaiterait pas montrer l’image d’un détenu, sain et sauf en entrant en prison, se présentant au tribunal en boitant. Sur les causes de l’altercation avec les gardes, l’avocat d’Assane Diouf, Me El Hadji Diouf, soutenait que son client voulait parler à Cheikh Mbacké Gadiaga, mais qu'”il en était empêché par les gardes pénitentiaires qui l’ont forcé à rentrer dans sa chambre et l’ont brutalisé”.

Seneweb