Archives par mot-clé : Pape Alé Niang

Aliou SALL risque, Pape Alé NIANG [email protected]é, Sokhna AÏDA DIALLO et Serigne SALIOU THIOUNE en guerre

Depuis le décès, en mai 2017 de Serigne Béthio Thioune, ancien guide des thiantacônes, un mouvement se réclamant du mouridisme, Sokhna Aïda Diallo, sa quatrième épouse, a décidé de continuer son œuvre.

Elle célèbre ainsi avec faste le grand Magal de Touba commémorant le départ en exil du fondateur de cette puissante confrérie soufie.
Mais cette année, elle s’est heurtée à l’interdiction formelle du chef des mourides pour non-respect de ses recommandations.
Sokhna Aïda Diallo est interdite, cette année, de célébrer le plus important événement religieux de la confrérie mouride dont elle se réclame : le Magal de Touba, prévu le 6 octobre.

Sokhna Aïda Diallo est la veuve et héritière autoproclamée du défunt Serigne Béthio Thioune – guide des thiantacônes, un mouvement se réclamant de la confrérie soufie du mouridisme – dont elle était la quatrième épouse.

« Nous interdisons à Aïda Diallo d’organiser des manifestations et rassemblements ou encore de faire des bâches pour regrouper des gens », a déclaré au nom du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, le responsable moral du dahira safinatoul amane– une structure en charge de veiller à l’application stricte des directives du chef des mourides– Serigne Modou Lô. Pour lui, « Aïda Diallo n’a toujours pas effectué les recommandations de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké qui consistaient à s’aligner derrière le fils aîné de Cheikh Béthio Thioune ». « Ceux qui ne respectent pas ses interdits et recommandations ne sont pas reconnus comme mourides en bonne et due forme », a-t-il ajouté.

Héritage
Depuis le décès de Serigne Béthio Thioune, le 7 mai 2019 en France où il s’était rendu pour des soins sanitaires, un conflit sur son héritage oppose Sokhna Aïda Diallo, quatrième épouse du guide des thiantacônes et son fils aîné, Serigne Saliou Thioune. L’autorité morale de la cité religieuse, Serigne Mountakha Mbacké, se range du côté du fils conformément aux recommandations de l’islam. Le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, par l’intermédiaire de son porte-parole, Serigne Basse Abdou Khadre l’avait menacé en ces termes en octobre 2019 : « Si tu ne suis pas mes recommandations, tu seras exclue de la communauté mourides ».

Appui et rejet
La délégation de Sokhna Aïda Diallo, dépêchée chez le khalife des mourides pour apporter sa contribution pour la réussite du Magal, a été éconduite. Le dignitaire religieux a refusé la centaine de bœufs et une somme importante d’argent. La même attitude a été adoptée par l’entourage proche du chef des mourides.

Dimanche 27 septembre 2020, Sokhna Aïda Diallo a déclaré, suite à l’interdiction de célébrer le Magal à Ngabou (centre-ouest), qu’elle se conformait « sans réserve aux recommandations du khalife général des mourides ». Elle a exhorté ses disciples à faire de même. Avant cette sortie, elle avait envoyé un message audio à ses disciples, leur recommandant « de ne faire aucun commentaire des instructions du chef des mourides et de garder le silence ».

En février 2020, le khalife général des mourides avait déploré le non-respect de ses recommandations par Sokhna Aïda Diallo. Il lui avait, en effet, recommandé de se ranger derrière le fils de son époux défunt pour la continuité de ses œuvres.

Vidéo – Opération aide alimentaire, transport y -a- t-il eu magouille? (Pape Alé NIANG)

Pape Alé Niang est journaliste et diplômé de l’Institut supérieur des Sciences de l’Information et de la Communication (ISSIC). Il est membre de la Cellule Nobert Zongo (CENOZO), qui regroupe les journalistes d’investigation en Afrique de l’Ouest. Pape Alé Niang se fera remarquer par son indépendance dans l’exercice de son métier mais également par sa témérité à débusquer les méthodes et manoeuvres aux antipodes de la bonne gouvernance.

Vidéo – « Conduite en état d’ébriété » : Les révélations de Pape Alé Niang: « Bène auto moma mbeuk ci guinaw »

Son interpellation par les éléments du commissariat central, jeudi dernier, est une pilule amère à avaler. L’auteur du livre «Scandale au cœur de la République : le dossier du Coud », Pape Alé Niang en veut à ses ennemis.

Malgré sa vidéo publiée quelques heures après sa libération, survenue le vendredi, pour asséner ses vérités sur le « régime de Macky Sall », le journaliste a fait un post sur twitter. Cette fois-ci, il a convoqué Nelson Mandela pour évoquer la haine. « La haine n’est pas innée… Les hommes apprennent à haïr, et s’ils peuvent apprendre la haine, alors on peut leur enseigner l’amour, car l’amour gagne plus naturellement le cœur humain que son contraire », a-t-il lancé.

Pour rappel, le journaliste Pape Alé Niang a été arrêté pour »conduite en état d’ivresse » à la suite d’un accident sur la Corniche Ouest. Finalement, aucune charge n’a été retenue contre lui.

O5 Photos – Affaire Pape Alé Niang: Dans les coulisses au commissariat central

Sorti sain et sauf d’un accident de la circulation sur la corniche Ouest, ce jeudi 20 février 2020, Pape Ale Niang avait été appréhendé par les policiers pour les besoins de l’enquête. Ces derniers le soupçonneraient de conduite en état d’ivresse. un test d’alcoolémie a révélé qu’il conduisait en état d’ivresse. A rappeler qu’il a été libéré ce matin et aucune charge n’a été retenue contre lui.

blank

blank

blank

blank

blank

beut7.com

Libéré au terme de sa garde à vue: Pape Alé Niang revient sur son accident

Après son accident de voiture sur la Corniche Ouest d’où il est sorti indemne, le journaliste-chroniqueur Pape Alé Niang a passé la nuit au commissariat central de Dakar. Certains lui avaient même déjà colé de délit de « conduite en état d’ivresse »

« Je tiens à dire tous mes confrères que Pape Alé Niang se porte bien. Je n’ai même pas d’égratignures » a d’abord lancé le journaliste, qui s’est avancé dans les détails à propos de sa garde à vue. « Il y a leur stratégie élaborée mais suis en face de l’inspecteur qui concocte un dossier pour me mettre en prison » dira Pape Alé Niang

Face aux enquêteurs : Aucune charge n’est pour le moment retenue contre Pape Alé Niang

Senego vient d’apprendre que le journaliste-chroniqueur Pape Alé Niang, en grade à vue au commissariat central depuis la nuit du jeudi 20 février, fait face aux enquêteurs.

Selon les informations « aucune charge n’est pour le moment retenu contre lui ».

Pourtant, son arrestation juste après son accident sur la Corniche Ouest était liée à son état d’ivresse à bord de son véhicule qu’il conduisait.

C’est du moins ce que rapportent la police et les témoins