Archives par mot-clé : première dame

Usurpation de son identité sur Twitter: la Première dame Marième Faye Sall très en colère

Une personne malintentionnée utilise un compte Twitter avec le nom de Mme la Première dame du Sénégal. Le compte @MaremeFayeSall4 est une usurpation. Et ses activités constituent une arnaque, informe un communiqué de la Fondation Servir le Sénégal.

 

capture d'écran du profil du faux compte de la Première dame créé en décembre 2019 avec moins de 500 abonnés

capture d’écran du profil du faux compte de la Première dame créé en décembre 2019 avec moins de 500 abonnés
En effet, se présentant comme étant la Première dame du Sénégal, l’individu derrière ce faux compte propose aux internautes de récupérer gratuitement, sous forme de don, divers objets disponibles au Bénin, notamment des téléphones, des ordinateurs, un collier en or ainsi qu’une carte bancaire associée à un compte bien fourni.Lorsqu’un internaute manifeste son intérêt, il lui est demandé d’envoyer les frais de livraison du « colis » ainsi qu’une copie de son passeport. Mme la Première dame et la Fondation Servir le Sénégal dénoncent ces pratiques illégales, invitent les citoyens à plus de vigilance et leur demandent de ne jamais prendre au sérieux ce genre de proposition.

 

Capture d'écran du vrai compte de la Première Dame, créé depuis septembre 2014... avec plus de 33 mille abonnés
Capture d’écran du vrai compte de la Première Dame, créé depuis septembre 2014… avec plus de 33 mille abonnés

En partance pour l’étranger, le journaliste Adama Gaye s’en prend encore à Macky Sall et à la Première Dame

“Bonsoir ami (e) s. Depuis l’aéroport Diass. Sur le départ. La liberté est douce, machallah, surtout celle obtenue après une épique bataille sans compromis ni concession, et par un triomphe historique digne d’entrer dans le Guinness Book of Records.
Pas de triomphalisme cependant. Car les combats sur des enjeux primordiaux restent à mener -et à gagner !
Hydrocarbures, élargissement et préservation des acquis démocratiques et exigence d’une justice viable, équitable…
Un autre combat sur lequel je tiens à attirer notre attention: l’urgence de mettre un terme aux parrainages folkloriques, coûteux, inutiles de soirées artistiques par d’irresponsables “dirigeants” publics. Nos oreilles en sont écorchées tous les jours par d’agressives publicités. Comme si entendre son nom sur une liste d’oiseaux, qui se font plumer publiquement, a quelque vertu? Comme si c’est la mission première pour ceux qui doivent penser et gouverner avec sobriété les charges qui leur sont confiées. C’est à dire en ne jetant pas par la fenêtre nos deniers publics. Que voulez-vous: les premiers sur la liste des parrains et marraines ne sont autre que Monsieur et Madame SALL. La honte…
Arrêtons ce cirque de l’émergence égocentrique !” a posté Adama Gaye sur le mur de sa page facebook.