Archives par mot-clé : prison

Sédhiou : le maire de la ville envoyé en prison

C’est la troisième fois que Modou Ndiaye, l’édile de la commune de Bambali dans le département de Sédhiou, est envoyé en prison. La première fois il a été relâché au bénéfice du doute.

La deuxième fois, il a été placé sous contrôle judiciaire. Et c’est parce qu’il n’a pas respecté ces différents rendez-vous chez le juge qu’il a été cueilli pour la troisième fois le 18 octobre dernier. C’était juste à la veille de la tournée économique du président de la République en Casamance que le maire apériste a été envoyé à la maison d’arrêt et de correction de Kolda.

Pour rappel, renseigne Seneweb, tout est parti de la vente non autorisée de parcelles à usage d’habitation issues d’un lotissement fictif en date de 2016. Ni le conseil municipal, ni le cadastre, ni les autorités administratives n’ont été impliqués dans le processus de ce lotissement qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Il s’agissait de 40 parcelles qu’il revendait à 50.000 francs l’unité. Au total, le mis en cause Modou Ndiaye au-delà des faits d’escroquerie foncière qui lui sont reprochés, doit aussi rembourser la somme de 2 millions aux ayants droit.

Suite à une plainte des populations, il avait été interpellé, arrêté puis déféré une première fois. Puis une deuxième fois avec son deuxième adjoint, Niky Ficou ainsi que son secrétaire municipal, Mohamed Tamba. Mais ils ont été tous libérés et lui, le maire placé sous contrôle judiciaire. Depuis lors, ses déplacements devraient être frappés du sceau d’une autorisation. Or, Modou Ndiaye est même allé à Dakar, soutenir les Lions de la Téranga lors du match Sénégal/Soudan. C’est au constat de ses agissements que le juge a ordonné contre lui un mandat de dépôt.

Audio : Madické Niang raconte la manière dont il a sauvé Macky et Idy de la prison

GALSEN221 – Madické Niang raconte, dans la bande audio ci-dessous, la manière dont il a procédé pour éviter à Idrissa Seck et à l’actuel président Macky Sall un passage à la prison. Pour rappel, l’ancien ministre des Affaires étrangères sous Wade a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de 2019 qui se tiendra en février prochain.

Affaire Oumar Watt : Le militaire français veut sortir de prison

À peine emprisonné, le militaire français soupçonné d’avoir plongé Oumar Watt dans le coma, veut sortir de prison. Selon Libération, Mike Teiho a introduit, via son avocat, une demande de liberté provisoire, avec comme caution l’armée Française.
Affaire Oumar Watt : Le militaire français veut sortir de prison
À peine emprisonné, le militaire français soupçonné d’avoir plongé Oumar Watt dans le coma, veut sortir de prison. Selon Libération, Mike Teiho a introduit, via son avocat, une demande de liberté provisoire, avec comme caution l’armée Française.

Le soldat français a été placé sous mandat de dépôt pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 60 jours. Détenu à Rebeuss dans un premier temps, il a été transféré à la prison du Cap Manuel. Il occupe le même pavillon qu’Hissène Habré, l’ex-président tchadien condamné à perpétuité.

Seneweb

Barthélémy Dias : « la raison pour laquelle j’ai perdu 30 kilos en prison »

Sorti de prison, ce dimanche, après un séjour carcéral de 6 mois, Barthélémy Dias a visiblement perdu énormément en terme de poids. Environ 30 kilos d’après lui.
Il faisait face à la presse à la mairie de Mermoz. Au micro de Senego, il a expliqué les raisons de cette perte considérable de poids lors de son séjour carcéral.

« Aujourd’hui j’ai 77 kilos, j’ai environ diminué 30 kilos de mon poids. Franchement c’est normal que les gens constatent cet amaigrissement pour quelqu’un qui a perdu 30 kilos », a-t-il expliqué avant de donner les raisons de cette perte énorme de poids.

« J’avais comme co-détenu un ancien gendarme du nom de Modou Seck qui me faisait pratiquer beaucoup de sports durant mes 6 mois de séjour carcéral », précise Barthélémy Dias, qui rassure ses partisans sur son état de santé.

Le maire de Mermoz d’ajouter que « la nutrition carcérale fait également partie des raisons de sa perte de poids ».

« Pendant 6 mois je partageais le repas (du matin, midi, et soir) avec mes co-detenus. Vous savez aussi bien que le repas familial n’est pas pareil avec celui de la prison (rires). Ca fait 6 mois que je n’ai pas mangé de pain, mais que de la salade dans la soirée », rajoute-il.

Pour finir, il a précisé qu’il n’a été victime « d’aucune forme de maltraitance venant des pénitenciers ».

Vidéo : sorti de prison, Kaaris trouve un subterfuge pour expliquer à sa fille où il était

GALSEN221 – Kaaris a humé l’air de la liberté après avoir été emprisonné suite à la bagarre qui l’a opposé à son ancien mentor Booba, à l’aéroport d’Orly. De retour auprès des siens, le rappeur a tenté d’expliquer avec subtilité à sa jeune fille où il était. Avec un brin d’humour, mais aussi de malice, Kaaris offre une séquence touchante de la complicité qui existe entre lui et sa fille. Son visage de papa poule, malgré sa réputation de « gangster » originaire de Sevran dans le 93.