Archives par mot-clé : raisons

Gamou 2018: les raisons du “Bourde” surprise à Tivaouane

Les fidèles ont été pris de court hier, lorsque la décision du Khalife général des Tidianes est tombée pour demander aux fidèles de célébrer le «Bourd» pour bénéficier des grâces de la nuit du jeudi. Mais d’habitude, à Tivaouane l’on attendait le lendemain pour faire deux séances de Bourd.

Aussitôt l’apparition de la lune à Tivaouane pour marquer la commémoration de la naissance du prophète de l’Islam, Serigne Mbaye Sy Mansour, le khalife général des Tidianes, a donné l’ordre de démarrer la première séance de Bourd qui consiste à chanter les poèmes de Mouhamed Al Boussayri dédié à Mohamed (Psl). C’est ainsi que, compte tenu de l’heure, Serigne Mbaye Sy Mansour, le khalife, accompagné de Serigne Babacar Sy Abdou, ont démarré, de façon symbolique le Bourd à la Zawiya El Hadj Malick Sy, en présence de quelques fidèles qui pensaient que les autorités religieuses allaient renvoyer les chants à vendredi pour regrouper les deux séances.

«Le Marabout veut que les gens viennent et qu’on chante pour bénéficier des grâces de la nuit du Jummah». En un clin d’œil la mosquée fut remplie de fidèles.

La même ambiance a prévalu à la mosquée où repose Serigne Babacar Sy. Là aussi Serigne Cheikh Sy, fils aîné de Serigne Mansour Borom Daradji, et Serigne Ameth Sy ibn Al Amine ont dirigé la séance du Bourd en présence de nombreux fidèles qui ont tenu à faire le déplacement. Serigne Cheikh Sy, assisté par Doudou Keinde Mbaye, a confirmé les recommandations du khalife qui a voulu que les fidèles Tidianes commencent le Bourd pour bénéficier des grâces de cette nuit qui précède la prière du Vendredi.

Hier Tivaouane a donné un avant-goût de ce que sera l’affluence lors des séances de Bourd à l’occasion du Gamou 2018.

Aujourd’hui, Tivaouane risque de faire le plein dans les deux grandes mosquées de la ville où la déclaration du khalife Serigne Babacar Sy Mansour sera très attendue.

Les séances de « Bourd », organisées en prélude au Mawlid, vont durer les 10 nuits qui précédent le jour du 12 Rabi Al Awal, coïncidant avec la naissance du Prophète Mohamed (PSL), et qui constituent un moment fort devant permettre aux fidèles de la communauté Tidiane d’exalter l’œuvre d’une dizaine de chapitres de l’Imam Mouhamed Al Boussayri un grand saint et poète égyptien.

Mor Talla GAYE

IGFM

Présidentielle 2019: la raison pour laquelle le Pds négocie avec Sonko et Khalifa Sall

Oumar Sarr, secrétaire général adjoint du Pds, a annoncé que, en vue de la prochaine présidentielle, son parti négocie un accord électoral avec le Pastef d’Ousmane Sonko et Khalifa Sall.

?”Actuellement, le Pds discute avec Ousmane Sonko et les représentants de Khalifa Sall parce qu’ils ont le même problème. Notre combat, c’est de faire en sorte que les candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall soient acceptées”, déclare-t-il, dans L’AS.

Seneweb

Audio : Mamadou Ibra Kane brise le silence sur les raisons de leurs départs en masse

L’ancien directeur général de Gfm et directeur de la Rfm, Mamadou Ibra Kane revient pour la première fois sur les raisons qui ont motivé leur départ du GFM. D’après lui, ils veulent regrouper leurs expériences pour sortir quelque chose de qualitatif, mais également défendre les intérêts des sénégalais et de toute l’Afrique .

Le nouveau groupe de presse a fait de l’immeuble JVC, sis à Sacré Cœur, son quartier général. Un groupe de presse qui, selon le journal, comporte une télé, une radio, un journal papier et un site d’information générale.

GFM : Dj Boubs brise le silence sur son départ et en donne les raisons

L’animateur Boubacar Diallo alias Dj Boubs a confirmé son départ de la Radio Futurs médias (Rfm). Dans l’émission Xalass, il a dévoilé une partie de son entretien avec le patron du Groupe Futurs Médias Youssou Ndour.

« J’ai parlé pendant plus deux heures avec Youssou Ndour. Il m’a encouragé et a formulé des prières pour moi », a déclaré Boubacar Diallo.

Concernant les raisons de son départ, Boubs dit vouloir mettre en place sa propre entreprise de médias.

Présidentielle 2019 : les raisons du silence d’Idrissa Seck

«Il y a des choses à faire. Idrissa Seck a fait le tour du pays. Il sait ce que les Sénégalais veulent et les difficultés qu’ils vivent au quotidien. C’est pourquoi, après avoir appréhendé tout cela, il s’est posé pour mettre tout cela sur le papier et trouver les solutions idoines qui seront combinées dans un programme qu’il va incessamment présenter aux Sénégalais», souffle une source proche du président du Conseil départementale de Thiès dans les colonnes du journal l’Obs.

Idrissa Seck reçoit des partis politiques, des mouvements de soutien, des personnalités indépendantes, venus lui manifester leur soutien, en vue d’une grande coalition électorale. «Nous n’allons pas dévoiler nos alliés pour éviter une campagne de débauchage de la part de Macky Sall ».

A en croire ce membre du cercle restreint de Idrissa Seck, l’ancien Premier ministre reste le challenger le plus crédible de Macky Sall : «Il a l’expertise, le vécu et l’expérience qu’il faut pour redresser le Sénégal et il est en train de travailler sur son programme.»

Senego