Archives par mot-clé : Roger Stone

Trump dit qu’il n’a pas ordonné à la justice de modifier la condamnation de Roger Stone

Le président Trump a déclaré mardi qu’il n’avait pas donné pour instruction au ministère de la Justice de modifier la recommandation de prison de son associé de longue date, Roger Stone, tout en insistant sur le fait qu’il serait autorisé à le faire et en qualifiant la recommandation de “ridicule”.

“Je serais en mesure de le faire si je le voulais. J’ai le droit absolu de le faire. Je reste en dehors des choses”, a déclaré Trump aux journalistes du bureau ovale lorsqu’on lui a demandé s’il avait demandé au département de modifier la recommandation.

“Je ne leur ai pas parlé. Je pensais que la recommandation était ridicule. Je pensais que toute la poursuite était ridicule”, a poursuivi Trump. “Je pensais que c’était une insulte à notre pays et cela ne devrait pas se produire.”

Le ministère de la Justice a réduit mardi sa recommandation de condamnation pour Stone, après que les procureurs ont déclaré dans un dossier la veille qu’il devrait être condamné à sept à neuf ans de prison.

La nouvelle est intervenue après que Trump ait critiqué la recommandation de condamnation dans un tweet tôt mardi matin, la qualifiant de “très injuste” et disant qu’une telle “erreur judiciaire” ne devrait pas être autorisée.

Le tweet a déclenché des spéculations selon lesquelles le MJ avait inversé le cours de la condamnation de l’objection du président, entraînant une montagne de critiques de la part des démocrates et de certains analystes juridiques.

Quatre procureurs travaillant sur l’affaire Stone ont brusquement demandé à se retirer de l’affaire mardi après-midi avant le dépôt de la nouvelle recommandation, sans fournir d’explication.

Trump a limogé les procureurs mardi, notant qu’ils avaient travaillé sur l’enquête russe de l’avocat spécial Robert Mueller, que Trump a régulièrement ridiculisée comme une “chasse aux sorcières”.

“Ce sont, je suppose, les mêmes gens de Mueller qui ont mis tout le monde en enfer et je pense que c’est une honte”, a déclaré Trump aux journalistes mardi. “Non, je n’y ai pas participé en ce moment.”

Stone, qui a brièvement servi la campagne de Trump, a été reconnu coupable d’avoir menti au Congrès et d’avoir été témoin de falsification l’automne dernier, des crimes découverts au cours de l’enquête de Mueller sur les contacts de la campagne avec la Russie. La conviction de Stone découle de ses interactions avec la campagne concernant WikiLeaks.

Les fédéraux demandent la condamnation Roger Stone à une peine comprise entre 7 et 9 ans de prison

Stone, qui doit être condamné la semaine prochaine, a été reconnu coupable en novembre d’un acte d’accusation en sept chefs d’accusation qui l’accusait de mentir au Congrès, de falsifier un témoin et d’entraver l’enquête de la Chambre pour savoir si la campagne Trump s’est coordonnée avec la Russie pour faire basculer le 2016 élection.

Il était le sixième assistant ou conseiller de Trump à être reconnu coupable des accusations portées dans le cadre de l’enquête russe de l’avocat spécial Robert Mueller.

Dans un mémorandum sur la condamnation déposé lundi soir, les procureurs ont demandé à Stone de purger entre 87 et 108 mois dans une prison fédérale, conformément aux directives fédérales sur la détermination de la peine. Une telle phrase enverrait un message pour dissuader d’autres personnes qui pourraient envisager de mentir ou d’entraver une enquête du Congrès ou de falsifier des témoins.

Ils ont accusé dans le dossier que Stone “avait décidé de doubler – et de tripler – sa conduite criminelle en trafiquant un témoin pendant des mois afin de s’assurer que son obstruction serait réussie.”

«Les actions de Stone n’étaient pas une erreur ponctuelle de jugement. Ses fausses déclarations n’ont pas non plus été faites dans le feu de l’action. Ils n’étaient pas du tout proches de cela », ont écrit les procureurs dans les documents judiciaires.