Archives par mot-clé : Saint-Louis

Saint-Louis: 31 manifestants, dont 12 mineurs, placés sous-mandat de dépôt

Après 48 h de garde à vue, les 31 jeunes de Saint-Louis, dont 12 mineurs et un élève, arrêtés lors des violents heurts de ce mardi, ont finalement été déférés au parquet, ce jeudi, avant d’être placés sous mandat de dépôt. Ce, après leur audition par le juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Saint-Louis.

Ils vont donc passer leur première nuit en prison, malgré les médiations entreprises par de hauts responsables et autorités de la vieille ville.

Leur avocat, Me Alioune Abatalib Gueye, a estimé que les forces de l’ordre se sont trompées de cible. Car, précise-t-il, parmi ces mis en cause, il n’y a que 4 pêcheurs, dont un mineur.

Vers la chambre criminelle

« Nous regrettons ces incidents, mais les policiers ont arrêté des gens qui n’ont rien à voir avec la pêche. Ils ont arrêté des gens parce que tout simplement ils voulaient rallier la Langue de barbarie au moment des faits », a déclaré Me Alioune Abatalib Gueye.

Qui fait constater que dans ce lot, trois jeunes dont un tailleur ont été molestés.

Gueye pense que le dossier qui devrait être en flagrants délits et non en instruction.

« Il leur est accusé d’avoir incendié une habitation, c’est ce qui a donné à l’affaire une connotation criminelle. Et nous savons que l’instruction va durer », a-t-il regretté.

seneweb

Heurts à Saint-Louis : 50 millions pour réparer l’agence Senelec

Une délégation de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) conduite par son secrétaire général s’est rendue à Saint-Louis mercredi pour constater les dégâts occasionnés par les manifestations de mardi dernier. La société devra débloquer environ 50 millions de F Cfa pour tout réparer. Le chef de délégation s’est aussi interrogé sur les motivations des pécheurs qui se sont acharnés sur l’agence.

Le saccage de l’agence de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) à Saint-Louis  reste à pilule difficile à avaler pour ses agents. Ils font déjà des projections faramineuses sur le coût des réparations. « C’est aussi un sentiment de désolation parce que Senelec s’est donnée comme mission d’être présentable devant sa clientèle en construisant des agences à coup de  milliards« , a indiqué le secrétaire général ajoutant que l’agence « détruite » à Saint-Louis représente l’une des agences qui sont conformes aux nouvelles référentielles d’agences que Senelec a adoptées.

Agence de Saint-Louis

C’est une agence qui a coûté presque un milliard de F Cfa, a souligné Moussa Gueye. Elle a été détruite une première fois avant de subir le même sort lors des manifestations de mardi dernier. Sous les regards impuissants des agents. « Mais, si pour chaque problème des populations, Senelec est le symbole qu’il faut détruire, nous ne savons pas comment faire pour faire plaisir à ces populations. Les agents sont là, mais on peut dire qu’ils ne travaillent pas. C’est déjà une perte chez nous. Et il faut aussi reprendre en investissant de l’argent qu’on aurait pu mettre au profit de ses clients. On va peut-être mettre 100, 50 millions pour refaire l’agence », s’est désolé M. Gueye.

Échauffourées

Les pécheurs de Saint-Louis qui réclamaient mardi dernier des licences de pêche ont pris d’assaut l’agence de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec). Les vitres ont été caillassées et plusieurs chaises cassées.