Archives par mot-clé : Samba Niang

Samba Niang : « Je n’ai jamais demandé à Baïdy Agne de se désister »

Le jour du procès le plaignant a décidé de se désister, ce que son avocat a confirmé le matin du procès. Ce qui n’a en aucun cas eu une quelconque incidence sur la tenue de l’audience, confie le golfeur Samba Niang, après son procès contre le président de la fédération sénégalaise de golf, Baïdy Agne.

Témoins…
Selon Samba Niang, le jour de son procès, les deux témoins de Baïdy Agne n’ont pas daigné se présenter pour confirmer leurs déclarations. Et il a ainsi été défendu par 4 avocats qui ont démontré, à la suite de leurs plaidoiries, qu’aucune des trois versions des PV ne corroboraient les autres.

Rebeuss…
Ils ont ensuite mis l’accent sur l’illégalité de toute la procédure qui l’a menée à Rebeuss, que ce soit l’interpellation, la détention et le déferrement. Il a gagné le procès et a été relaxé de toutes les charges retenues contre lui.

Justice…
» Je n’ai en aucun cas appelé ou contacté le plaignant pour qu’il se désiste et aucun membre de ma famille ne l’a fait, car ayant confiance en la justice de mon pays », poursuit le golfeur.

Cautionner…
Pour lui, il ne peut en aucun cas cautionner le fait que notre fédération de golf soit dirigée et prise en otage par des novices qui n’ont aucune connaissance du monde golfique et qui, à part les opens qu’ils organisent, ne mènent aucune action pour le développement du golf.

Procès Samba Niang – Poursuivi pour injures et diffamation: Le verdict est tombé

Samba Niang avait été placé sous mandat de dépôt, le 21 novembre dernier, pour « injures et diffamation » après une brouille avec le président de la fédération sénégalaise de Golf. Le Champion de ladite discipline a été relaxé purement et simplement ce lundi par le tribunal des flagrants délits.

Baïdy Agne avait esté en justice contre le golfeur après que celui-ci a listé les manquements liés à « une gestion peu orthodoxe » de la fédération de golf. C’était au cours d’une cérémonie de remise de trophée qui a eu lieu au King Fahd Palace.

Le parquet, qui avait demandé une condamnation ferme de 2 mois à l’encontre du prévenu, n’a pas été suivi dans ses réquisitoires.

Le juge des flagrants délits a pris acte du désistement de la partie civile, Baïdy Agne, suivant ainsi cette logique d’apaisement, avec à la clé un relaxe pure et simplement. Autrement dit le golfeur Samba Niang est libre de toutes poursuites…