Archives par mot-clé : Sénégalais arrêté

Italie : Masturbation devant une fillette : Un Sénégalais arrêté

Le Sénégalais qui se masturbait devant une petite fille a été mis au arrêts. Il risque cinq ans de prison ferme.

En pleine séance de masturbation…

Le Sénégalais de 50 ans se masturbait devant une petite fille, avant d’être arrêté et promis à un procès pour attentat commis devant mineur.
L’homme a été surpris se masturbant dans la Via Como à Milan devant une petite fille et sa mère.

…Dans une rue passante

La police, rapporte le site morningonline.ch, relayé par Senego, a été avertie par un passant qui, en se rendant au gymnase, s’est retrouvé contre son gré sur les lieux.

5 ans d’emprisonnement

Ignorant la présence de la mineure et des autres passants, le quinqua a continué à agir jusqu’à ce que la patrouille intervienne. Comme l’exige le Code pénal, le Sénégalais risque de purger  » jusqu’à cinq ans d’emprisonnement.

Italie : Un Sénégalais arrêté pour falsification de permis de séjour

Un Sénégalais de 21 ans a été arrêté à Salerno pour avoir falsifié un permis de séjour.

Arrestation
Le jeune sénégalais, qui a demande le renouvellement du permis de séjour au moyen d’un passeport falsifié, a été arrêté en flagrant délit par la police d’Etat de Salerne, rapporte zerottonove.it, visité lundi par Senego.

La 2e page à l’origine
Le citoyen sénégalais de 21 ans s’est présenté au bureau de l’immigration de la Direction de la police de Salerne pour demander le renouvellement du permis de séjour expiré. Dans ce cas, il a produit, comme pièce d’identité, un passeport sénégalais dont la deuxième page de couverture, sur laquelle figurent les données personnelles et la photo, présentait des anomalies qui l’ont fait considérer comme suspect de mensonge.

Faux et usage de faux
Après vérification des codes de sécurité par les agents de la police des frontières maritimes et aériennes de Salerne pour s’assurer de l’authenticité du document et de sa falsification évidente, le jeune homme a été déclaré en détention, parce qu’il était responsable du délit de détention d’un document valable pour une fausse expatriation.

Après les formalités d’usage, le Sénégalais a été mise à la disposition de l’autorité judiciaire et emmené à la maison carcérale de quartier de Salerne.