Archives par mot-clé : Serigne Saliou Thioune

Serigne Modou Rokhaya Mbacké : « Mon souhait, c’est de réconcilier un jour Sokhna Aida et Serigne Saliou Thioune »

Serigne Modou Rokhaya Mbacké qui a réussi à obtenir du Guide de Touba de recevoir en audience Sokhna Aïda Diallo, mercredi dernier, à Porokhane travaille aussi à réconcilier la veuve de Cheikh Béthio et Serigne Saliou Thioune. Il l’a fait savoir sur les colonnes du journal Observateur. Mais selon lui, il ya toujours des individus qui s’opposent catégoriquement à ces retrouvailles. Tout comme du côté du Khalife Général des Mourides, il y a toujours des dignitaires qui apportent des vidéos de la Dame qu’ils montrent au Khalife des mourides. Et d’ajouter, tout individu que vous verrez devant le Khalife sur mon invitation, sachez que c’est dans le souci de l’aider que je le fais. Serigne Modou Rokhaya Mbacké a précisé aussi que l’argent que Sokhna Ayda Diallo lui a remis à sa sortie d’audience avec le Khalife général des mourides,il l’a distribué aux proches du Khalife.

Serigne Saliou Thioune jubile : « Serigne Béthio m’a octroyé ses meilleurs talibés Ce que le Khalife m’a dit au téléphone »

Dans la nuit profonde de samedi dernier, aux détours d’un thiant à Boune, le fils aîné et Khalife de Cheikh Béthio Thioune a claironné victoire. S’il s’agissait d’un combat de boxe, on aurait pu, sans risque de se tromper, dire qu’il domine aux points son adversaire. Nul n’ignore, en effet, que son califat lui était âprement contesté par une dame : Sokhna Aïda Diallo, une des épouses de son regretté père.

Nul besoin de dire que de part et d’autre, on a mené depuis lors une bataille médiatique soutenue pour s’octroyer plus de légitimité au sein de la communauté mouride et chacun a essayé le plus possible de se rapprocher du Khalife Général des Mourides.

À l’intention de ceux qui ne le savaient pas encore, Sokhna Aïda Diallo a réussi à décrocher cette semaine un » ziar » auprès du Patriarche qui l’a reçue à Porokhane. Pour ce faire, elle a su bénéficier d’un coup de main à elle octroyée par un Mbacké-Mbacké qui appartient à l’entourage immédiat du Chef religieux. D’ailleurs, beaucoup de voix, dont l’une des sœurs de ce Mbacké-Mbacké, se sont fait entendre pour dénoncer ce comportement de facilitateur au profit d’une dame qui, aux yeux de certains, refusent encore de se plier à la volonté du Khalife.

À côté, Serigne Saliou Thioune se prévaudra d’un coup de téléphone du Saint-homme alors qu’il se trouvait à Aix-En-Provence pour les besoins d’une tournée auprès des Thiantacônes qui vivent dans l’hexagone. Au bout du fil, par le truchement d’un certain Serigne Mountakha Diouf, le patriarche lui dira de ne changer d’un iota sa conduite au quotidien, de demeurer convaincu que ses prières l’accompagnaient en permanence et de savoir que rien n’est de trop pour un « mouride sadeekh ».

Fier d’avoir vécu un pareil moment, Serigne Saliou Thioune demandera à ses disciples de persévérer dans la dynamique avant de se réjouir de la qualité des hommes et des femmes qui sont venus renouveler leur allégeance auprès de lui. » Serigne Bérhio a choisi ses meilleurs talibés pour moi. Il est allé dans chacun de ses daaras, prendre les meilleurs disciples pour les coller à moi. Je suis, par conséquent, d’une sérénité exceptionnelle. Personnellement, je voudrais que tout le monde sache que je ne joue pas et que je ne fais jouer personne. Je suis certain que Serigne Béthio est content de moi. J’en ai la certitude. Là où il est, il vit le paradis aux côtés de Serigne Saliou. Le choix qu’il a porté sur ma personne est sans ambages. Ne vous laissez dévier par rien et restons fidèles à Serigne Cheikh Saliou Mbacké. »

Parlant de son père et guide spirituel, il dira s’inspirer et retenir de lui sa capacité à suivre à la lettre les ndigëls de son marabout. « Serigne Béthio, à trois reprises, a été amené à abandonner des initiatives sur ndigël de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. Un mouride qui ne respecte pas le ndigël du Khalife n’en est pas un ».

Une transition toute trouvée pour lui de réitérer son instruction de voir toutes les femmes qui sont dans les thiant de se couvrir la tête. « Que les femmes se voilent. Y’en a qui ne se voilent toujours pas. C’est un ndigël et j’attache du prix à son respect. Je rappelle aussi que les hommes et les femmes doivent être séparés. Nous sommes dans une religion qui s’appelle Islam et elle a ses fondamentaux… »

Avec Dakaractu

Nouvelle révélation de Serigne Saliou Thioune : « Ce qui bloque l’héritage de Cheikh Béthio »

Nouvelle révélation dans la bataille autour de la succession de Cheikh Béthio Thioune. Une guerre d’héritiers qui oppose Serigne Saliou Thioune, Khalife légitime du Cheikh, et sa veuve Sokhna Aida Diallo, estampillée « Diawrigne universelle ». Dans un entretien accordé à L’Observateur, Serigne Saliou Thioune fait le point sur l’héritage de son défunt père.

« Pour l’héritage de Cheikh Béthio, nous sommes en train d’évaluer sa fortune. Nous sommes confrontés à quelques difficultés liées à l’inventaire de ses biens Nous sommes en train de répertorier minutieusement tous ses biens pour ensuite procéder à l’héritage. Nous laissons tout entre les mains de Serigne Cheikh Saliou », a-t-il déclaré.

SENEWEB

Serigne Saliou Thioune lance un message à Sokhna Aïda Diallo et Cie: « Je n’ai plus le temps pour les polémiques de bas étage »

Présentement en tournée en Europe, Serigne Saliou Thioune solde ses comptes. De la France, première étape de son périple, le guide des Thiantacônes justifie son odyssée. « C’est pour clarifier des non-dits. Je suis le Khalife de Cheikh Béthio et si quelqu’un d’autre s’en réclame, il doit en connaître les raisons », a-t-il martelé dans un entretien accordé à L’Observateur.
Quid des disciples réticents ? Serigne Saliou Thioune, qui leur tend la main, soupçonne une manipulation des Thiantacônes.

« Pour les disciples réticents, depuis que j’ai succédé à mon père, je n’ai cessé de leur tendre la main. Il y a sûrement des non-dits dans leur réticence, mais s’ils sont juste animés par la volonté de travailler pour Serigne Touba, par le biais de Cheikh Béthio, ils auraient dû suivre le Ndigël du Khalife qui leur a demandé de rentrer dans les rangs », a-t-il précisé.

Serigne Saliou Thioune d’ajouter : « Mon souhait, c’est qu’ils viennent à nos côtés pour que l’on travaille ensemble, mais s’ils choisissent d’autres voies, ils n’ont qu’à y aller. Je n’ai plus le temps pour les polémiques de bas étage. Je suis dans mon rôle et je ne quémande pas de talibés. Je ne demande à personne de faire de moi son guide. Ceux qui sont à mes côtés me suffisent largement ».

SENEWEB