Traqués par la Dic depuis un mois : fin de cavale pour M. Ndiaye et H. Niang

cavale dic
cavale dic

Le 29 janvier dernier, aux environs de 12 heures, T. Guèye, un entrepreneur, avait rendez-vous avec un de ses clients, dans le cadre de ses activités professionnelles. Tombés d’accord avec lui sur le prix des travaux, il a reçu une avance d’un montant de 9 millions de FCfa.

Quelques minutes après, il entre dans une banque sise à la Vdn pour récupérer l’argent. Mais à sa sortie de l’établissement financier, il est attaqué par deux personnes à bord d’une moto. L’un lui donne un coup de couteau, tandis que l’autre lui arrache le sac contenant l’argent, avant de fondre dans la nature.

T. Guèye porté alors l’affaire à la Division des investigations criminelles (Dic), qui diligente le dossier. Au bout d’un mois d’enquête, les hommes du commissaire Ibrahima Diop mettent la main sur le premier suspect, M. Ndiaye. C’était lundi dernier. Interrogé, il n’a pas mis de temps pour « vendre » son acolyte. Ce dernier à son tour, est surpris dans sa piaule, hier. Identifié, il répond au nom de H. Niang. Au moment de le cueillir, les enquêteur l’ont trouvé avec un autre individu qui détenait du chanvre indien. Il se nomme A. Ndiaye et n’est autre que le frère de M. Ndiaye.

Lire aussi:
Vidéo - « Guichet fermé négn Olympia un mois avant » : la cinglante réponse de Mbaye Dièye Faye aux détracteurs

Tous les trois sont actuellement entre les mains des limiers pour les besoins de l’enquête. Selon nos sources, le duo est connu des archives de la police nationale, pour avoir été arrêté à plusieurs reprises pour des faits similaires. A ce stade de l’enquête, selon nos informations, on reproche à M. Ndiaye et H. Niang les délits d’association de malfaiteurs, vol avec violence commis la nuit à l’aide d’un moyen de transport, avec une arme blanche, détention d’arme blanche et détention de chanvre indien pour A. Ndiaye. Au terme de leur période de garde-à- vue, ils seront présentés au procureur.

GALSEN221TV